03/06/2007

Fiche de lecture

Ca alors, un questionnaire ! Y'avait longtemps non ? Merci Annelise ;-)

Pour être honnête, ce n'est pas mon exercice favori ; mais celui-ci est particulier puisqu'il parle de livres. A bien y réfléchir, je suis très étonnée de ne pas parler ici de mes lectures. Lire, pour moi, ça s'apparente un peu à respirer ; j'ai toujours lu, depuis que je sais le faire, quasiment tout ce qui me tombait sous le main, de façon très compulsive, sans jamais me lasser. Il se passe rarement un jour sans que je lise, c'est essentiel à mon équilibre. S'il me fallait choisir entre lire et écrire, je choisirais lire, sans aucun doute.

Si je suis boulimique de lecture, j'arrive quand même à choisir parmi l'offre pléthorique que propose l'industrie de l'édition... je vais sûrement oublier quelques titres, mais je vais faire de mon mieux.

4 livres de mon enfance

Je dirais plutôt les collections de mon enfance... les mêmes que vous, très probablement.

Oui-Oui. J'adorais Oui-Oui. Il y a quelques mois, avec des amis, nous avons désespérément cherché le nom de l'ami de Oui-Oui, ce charmant petit personnage aux joues rouges. Vous savez quoi ? Il s'appelait Potiron. Complètement dingue.

Le Club des Cinq. Entre eux et le Clan des Sept, il fallait trancher, j'ai choisi mon camp. En revanche, j'ai totalement oublié de quoi ça pouvait bien parler. Genre ils faisaient des enquêtes, non ? Ca doit être ça.

La comtesse de Ségur. Aaaah... cette chère comtesse, si surannée, si douce et si réactionnaire. Un monument de conservatisme, de morale périmée et de sexisme. Un vrai bonheur.

Et le quatrième ? Bah je sais plus. Quelque chose de très académique, à l'image des trois premiers...

4 livres de mon adolescence

L'étranger, de Camus. Ce livre a été une révélation pour moi ; je ne saurais pas dire pourquoi, mais il a remué des tas de choses enfouies. Je me rappelle de l'émotion intense que j'ai ressentie après l'avoir terminé, et qui m'a fait penser : c'est donc ça, un prix Nobel...

Thérèse Desqueyroux, de François Mauriac. Oui, j'étais hyper fun quand j'étais ado. Je l'ai relu récemment, et à nouveau j'ai été frappée par la force de l'écriture, l'universalité du propos, la profondeur des personnages.

Tous les Pagnol. J'ai vécu des années en Provence par procuration... aujourd'hui je n'ai plus envie de relire tous ces petits bijoux, je crois que j'ai peur d'en abîmer le souvenir.

Tarendol, de René Barjavel. J'ai ensuite lu Le grand secret et La nuit des temps, mais Tarendol reste un souvenir émerveillé. Je viens de relire Ravage, et ce livre m'est soudain apparu comme atrocement rétrograde et moraliste, ça m'a saoûlée. Donc je suis mitigée sur Barjavel, en fait.

4 livres de ma vie étudiante

Alors d'abord tous les bouquins de droit constitutionnel, d'économie, d'histoire des idées et de géopolitique que tout étudiant de Science Po digne de ce nom doit se fader. Des souvenirs grandioses, on s'en doute.

Patrick Cauvin. C'est à cette époque que j'ai découvert cet auteur que j'adore, et dont j'ai depuis dévoré tous ses ouvrages, sans exception. Le premier que j'ai lu c'est Rue des Bons Enfants, qui est formidable, mais de toute façon ils le sont tous. Attention, ce n'est pas de la graaaaaande littératuuuure, mais on s'en fout, c'est très bien écrit et ça vous embarque dès la première page, perso c'est tout ce que je demande.

Conflits de famille. C'est aussi pendant cette période que j'ai découvert Alison Lurie, un génie d'ironie et de satire sociale, tout en finesse et en férocité. A la suite de celui-ci j'ai systématiquement lu tous les autres ; je conseille notamment La vérité sur Lorin Jones. En revanche le dernier, La vérité et ses conséquences, m'a un brin déçue.

Les écrivains américains. A l'IEP nous avions un cours d'introduction à la littérature (pas que des enseignements barbares finalement), et à cette occasion j'ai découvert l'existence d'Irving, Roth et Auster, entre autres. Je ne les aime pas tous en bloc, c'est vraiment au cas par cas. Mention spéciale pour Le monde selon Garp et Léviathan, tout de même.

4 livres récents que j'ai aimés

Tout ce que j'aimais, de Siri Hustvedt. Merci, Julie, de m'avoir fait découvrir cette pépite. Ce bouquin est un chef d'oeuvre, c'est bien simple. L'auteure mêle au récit de vies ordinaires toute une réflexion sur une époque, une ville, une mentalité, avec de virtuoses digressions sur la sociologie et la psychologie. J'ai rarement lu un livre dégageant une telle force, une telle personnalité.

King Kong Théorie, de Virginie Despentes. Sur elle, je n'avais que de vils préjugés d'écriture facile et de sujets racoleurs ; Les Jolies Choses m'était tombé des mains il y a quelques années, mais celui-ci, j'avais vraiment envie de le lire. Je n'ai pas été déçue, et au-delà, j'ai totalement adhéré à son triste constat, qui en gros et selon moi, expose l'impossibilité présente et future de l'existence de relations apaisées entre hommes et femmes. Le fait qu'elle y détaille sans fausse pudeur son cheminement vers la féminité m'a beaucoup touchée, et j'ai découvert une femme qui n'a pas besoin de singer les modèles préétablis pour se sentir être. Et rien que ça, ça fait du bien.

Moi, Charlotte Simmons, de Tom Wolfe. De lui, j'avais déjà adoré Un homme, un vrai. Mais son dernier ouvrage est tout aussi féroce dans la description de la société américaine nantie et bien pensante. Le personnage éponyme est confondant à la fois de bêtise, d'ambition, de sainte-nitoucherie, de conformisme et de vanité. Une adorable jeune fille.

Traité de savoir-survivre par temps obscurs, de Philippe Val. Alors là, pour être franche, je ne pense pas avoir tout bien compris des tenants et des aboutissants de la thèse de l'auteur, mais j'en ai pigé assez pour être éblouie par la démonstration, et aussi par l'érudition de ce type. Cette lecture a également réveillé en moi le fol espoir que l'humanité n'est peut-être pas totalement perdue pour elle-même... mais c'est pas gagné, disons-le tout net.

4 collections de BD que j'adore

Oh ben aucune, je ne lis pas de BD. J'aime pas les images, je ne suis pas du tout une visuelle, moi j'aime quand il n'y a que des mots. Cela dit j'ai lu pas mal d'Astérix, c'est ma seule référence en la matière. Mais je me rattrape comme je peux en suivant goulûment le blog de Soph, les Toujours Ouvrables. Si vous ne connaissez pas, allez voir, c'est à mourir de rire.

4 écrivains que je relirais encore et encore

Patrick Cauvin, bien sûr.

Stephen King. Ah tiens c'est curieux, je n'ai pas encore parlé de lui ! J'aime surtout les livres de la maturité, comme on dit, ceux qui ont comme personnage central une figure emblématique de femme bafouée et courageuse : Dolores Claiborne, Rose Madder, et surtout Jessie. Stephen King est un écrivain extraordinaire, ses bouquins sont foisonnants, son écriture toujours juste.

Patricia Cornwell. Les deux derniers tomes de la série des Scarpetta sont plus faibles que les autres, mais c'est une saga que j'adore.

Alison Lurie, donc.

4 écrivains que je ne relirai sûrement jamais

Douglas Kennedy. J'en ai lu deux, et j'ignore encore pourquoi je ne me suis pas arrêté au premier... je ne comprends pas pourquoi on présente cet homme comme un écrivain. Ses sujets n'ont aucun intérêt, son écriture est plate, vraiment, les raisons de son succès m'échappe.

Zola et compagnie, c'est à dire Balzac, Stendhal et tous ces romanciers poussiéreux du 19° auxquels j'ai miraculeusement échappé, merci Lagarde et Michard. En fait je n'ai lu que L'assommoir, duquel j'ai pensé qu'il portait bien son nom... j'ai horreur de tous ces classiques, même sans les avoir lu, c'est vous dire comme je suis bornée. Mes proches m'ayant tous seriné que Maupassant faisait notablement exception à la règle, je viens de commencer Une vie. Pour l'instant je ne saute pas précisément au plafond, mais je vais essayer de le finir.

Dan Brown. Je suis obligée de vous l'avouer, j'ai lu Da Vinci Code, oui j'ai honte, oui je me repens. Ca m'aura au moins servi à prendre la décision de ne plus jamais lire de bouquin semblant avoir été écrit par un ordinateur.

Paulo Coelho. Cette fausse philosophie de pacotille, c'est carrément un scandale international.

4 premiers livres de ma liste à lire

Un corps parfait, d'Eve Ensler. J'ai vu récemment Les monologues du vagin, je pense que je ne m'en remettrai jamais tellement j'étais bouleversée. Je suis très sensible à tout ce qui touche de près ou de loin à la condition des femmes, en ce moment.

Tout est illuminé, de Jonathan Safran Foer. Ma soeur est dithyrambique à son propos ; nous avons rarement les mêmes goûts en matière de livres (normal, elle a fait des études de lettres, et elle sait mieux que moi ce qui est bon. Non, ce n'est pas ironique, Toto. Oui, j'appelle parfois ma soeur Toto, et alors ?) Bref, sur ce coup-là je sens qu'elle a raison, donc je vais le lire.

XY, de l'identité masculine, d'Elisabeth Badinter. C'est pas que je meure d'envie de comprendre les hommes, notez. Mais bon, ce livre traîne sur mes étagères depuis des années, et je ne l'ai jamais que survolé, alors je me dis qu'il faudrait tout de même que je le lise. Je ne suis pas convaincue, mais enfin il paraît que c'est vraiment très bien, donc...

La mariée mise à nu, de Nikki Gemmell. Quand je vous dis que je suis monomaniaque ! Sans blague, on m'a dit que c'était excellent.

4 livres que j'emporterais sur un île déserte

Un dictionnaire, évidemment. Il est impossible de s'ennuyer quand on a un dictionnaire.

Des romans historiques. N'importe lesquels, j'adore tous les romans historiques. Et des biographies aussi, plein. Je recommande chaleureusement L'irrégulière, d'Edmonde Charles-Roux, le récit passionnant de la vie de Coco Chanel, cette héroïne.

A la recherche du temps perdu : si j'ai bien compris, il faut vraiment n'avoir que ça à faire pour arriver à bout des sept tomes.

Les textes de Brel, Brassens, Renaud, Aznavour, Desproges. De la littérature en soi, vraiment. Ca me servirait à me rappeler à la fois de la beauté du monde et de sa laideur, aussi. Et puis ça me ferait rigoler, c'est toujours ça de pris.

Les derniers mots d'un de mes livres préférés

« ... Mais la surprise de Gladys était dans la chambre à coucher, elle tira Norma Jeane par la main, & la souleva de terre pour qu'elle regarde dans un cadre le bel homme souriant qui sembla en cet instant lui sourire. « Tu vois, Norma Jeane ?... Cet homme est ton père. »

Ce sont les derniers mots de Blonde, de Joyce Carol Oates, une biographie libre et hallucinée de Marilyn, adorable poupée sexuelle désespérément en quête d'amour. On voit où ça mène...

 

EDIT : alors bien entendu, il me revient progressivement à l'esprit nombre de livres dont j'aurais aimé parler.

D'abord, Garcia Marquez, Cent ans de solitude, il FAUT le lire, cherchez pas à comprendre. Du même continent, Isabel Allende, c'est formidable.

Ensuite les écrivains anglais contemporains : Hornby, Lodge, Connolly, et Amis, mais moins.

Une auteure américaine découverte récemment, Dorothy Allison, et un auteur, américain aussi, mais découvert il y a longtemps, Pat Conroy. 

Enfin un écrivain et journaliste français qui me fait hurler de rire : François Reynaert, éditorialiste au Nouvel Observateur (mais je ne lis pas le Nouvel Observateur, je devrais tant cet homme est drôle), auteur notamment de Une golden en dessert, un petit bijou.

Voilà, si je me souviens d'autre chose, je referai un edit. J'aime l'exhaustivité ;-) 

Commentaires

J'aime beaucoup tes réponses, ça m'ouvre des perspectives de lectures également... Merci à toi, bizzz

Écrit par : Laurenn | 03/06/2007

J'aime lire tes réponses. Nos listes sont différentes avec quelques livres en commun, quand même. L'Atlantique (et les années) qui séparait nos enfances, adolesences, etc., n'étant pas si vaste que ça!

Écrit par : Lost in France | 03/06/2007

QUOI??? qu'ouis je? qu'entends je?? "Zola et compagnie", "des romanciers poussiereux du 19ème"??
ma petite, tu te méprends lourdement. en effet Maupassant ça déchire, mais Zola, putain de ta mère!! poussiereux? ah non il faut que j'aille m'étendre. vite, mes sels.

Écrit par : julie | 03/06/2007

Rhâ je savais que je ne devais pas le lire ton billet... Je traîne à faire le mien sur le même sujet, et conclusion, je n'arrête pas de trouver des bouquins communs entre mon brouillon et ce que les copines écrivent (chez toi : Irving, Barjavel et Oui oui of course)... Pfff, va falloir que j'aille chercher tout au fond de la bibliothèque pour trouver des auteurs et des titres originaux...
Sinon, comme Julie, hein, Maupassant et Zola, je trouve ça trop bon !

Écrit par : Fyfe | 03/06/2007

Puisqu'on parle des auteurs du 19 ° siècle, je garde de mes années lycéennes un souvenir éprouvant de Stendhal. Je trouvais ça nunuche et larmoyant, et je n'ai jamais essayé de le lire à nouveau...
Par contre, j'ai "découvert" Maupassant il y a quelques années seulement, et j'adore. (Je précise que dans la collection Librio, il y a une multitude de romans et de nouvelles de Maupassant.)
J'ai également recommencé à lire Balzac.
Enfin, je l'avoue fort humblement, je n'ai pas réussi à venir à bout de Proust... Dans quelques années peut-être ?
... Ravie que Tom Wolfe t'ai plu !!!

Écrit par : pal | 04/06/2007

Stendhal poussièreux ?
Oh Pomme tu as écrit ça exprès pour nous faire réagir, c'est pas possible !!!!!
"Le rouge et le noir" c'est magnifique !!!!!
et Flaubert, Pomme ? "Madame Bovary" c'est incroyablement bien !!!!

et puis la Comtesse de ségur je te jure que c'est plus compliqué que ça ! Elle-même était une femme extraordinaire qui a su batailler avec son éditeur (Louis Hachette) qui sous prétexte qu'elle était une femme, a essayé hardiment de l'escroquer !

Quant à Oui-Oui (j'ai l'esprit de contradiction aujourd'hui !) moi je trouve que c'est le roi des crétins, des lâches, des peureux, des fayots (ne relis pas, tu serais trop déçue !)

Pour Mauriac, je te suis à fond les ballons,l'écriture et la profondeur de pensée sont fantastiques, et pourtanty on ne parle vraiment plsu de lui en ce moment...

en tous cas c'est merveilleux de parler de livres, j'adore ton billet !

Écrit par : sophie L.L | 04/06/2007

Merci pour ce billet, Pomme, ca me donne pas mal d'idees pour mes futures lectures!

Douglas Kennedy, c'est vrai que ce n'est pas une grande ecriture, mais je pense que la traduction n'aide pas non plus. Pour l'avoir lu en "VO", ca passe mieux. J'aime bien ses histoires et son point de vue sur les relations humaines, cela dit.

Pour les grands ecrivains classiques, impossible de m'y mettre avant, je pense que le cote "obligatoire" de ces auteurs au lycee m'a degoute. Mais je me surprend maintenant a vouloir en lire, et Maupassant me semble une bonne option pour commencer.

Bises!

Écrit par : Londoncam | 04/06/2007

Mouaahahahahahahah...un peu en retard, jétais pas devant le pc...
mais mouahahahahaha quand même !

Écrit par : annelise | 04/06/2007

Bonjour, je lis ce blog de temps en temps et je le trouve souvent intéressant.. mais là je frémis d'horreur. Stendhal et Balzac poussiéreux !!! Non ma chère, juste pour ceux qui ont de la poussière dans les yeux :-)

Écrit par : cacoum | 04/06/2007

@Laurenn : avec plaisir !

@Lost in France : c'est vrai ? Tu vois je n'aurais pas cru ! Mais bien sûr la littérature transcende les frontières ;-)

@julie : ça va mieux ? ;-)
Ah ben qu'est-ce que tu veux, les goûts et les couleurs...

@Fyfe : comme toi j'étais désespérée d'en avoir lu pas mal avant d'y répondre ! Sans compter que c'est pas évident de se rappeler,et qu'au passage on en oublie nécessairement certains... mais bon, je m'en voudrais de te décourager ;-)

@pal : ah, ça me rassure pour Stendhal & co ;-)
Oui j'ai beaucoup aimé le Wolfe... et au rayon des oublis je n'ai pas parlé de Dorothy Allison, qui est pour moi une vraie découverte... merci à toi !

@sophie L.L : non non je t'assure que c'est pas de la provoc... désolééééééée !!! Je voulais pas dire du mal de ces grands auteurs, mais moi vraiment je n'accroche pas...
Je ne savais pas pour la Comtesse de Ségur ; décidément ça fait bien longtemps que les femmes se battent contre Hachette ;-)))
Tu as raison, c'est merveilleux de parler de livres !

@Londoncam : moi aussi, je crois que le côté "passage obligé" du lycée qui m'a découragée... pour Kennedy c'est possible ; je me fais régulièrement la réflexion que certains romans doivent vraiment être mal traduits... (n'en avons-nous pas déjà parlé ici ? Ou je perds la boule ? ;-))
Bises aussi !

@annelise : ma vengeance sera terrible.

@cacoum : bienvenue ! Je ne sais que dire pour ma défense... question de goûts ?

Écrit par : pomme | 04/06/2007

oui, Pomme, je crois effectivement que nous avons deja aborde le sujet :-)!
Cela dit, je dois reconnaitre que je suis bon public en general et lis des choses bonnes et moins bonnes en y prenant du plaisir. Je dois dire aussi que je me laisse plus emporter par l'histoire que par l'ecriture en elle-meme. Je ne veux pas dire par la que l'ecriture ne compte pas, bien au contraire! C'est juste que je me rends compte, en etant honnete avec moi-meme, que j'y attache un peu moins d'importance.

Donc je ne crierai pas sur tous les toits que Kenedy est genial, simplement que j'ai pris du plaisir a lire ces livres :-)! Ca doit donc dependre de la traduction, mais aussi du type de lecteur que l'on est.

Écrit par : Londoncam | 04/06/2007

Ahhh, non, Pomme, ils ne sont pas poussiéreux les auteurs du 19 siècle, il faut juste le bon chiffon!!
Zola, Maupassant, c'est top. Mais je trouve que Barbey d'Aurevilly, qui est moins "connu" est bien plus intéressant...

Et je t'assure, pour lire Proust, il ne faut pas forcément avoir que ça à faire... J'ai lu La Recherche in extenso 2 fois (non, je ne suis pas maso...) pour mes études. C'est vrai qu'il y a des moments où on lache, mais il y en a d'autres de géniaux.

D'accord avec toi pour Mauriac. La suite de Thérèse (la fin de la nuit) n'est pas mal non plus.

Par contre, Douglas Kennedy, j'adoooore. Surtout La poursuite du bonheur.

Écrit par : Cécile de Brest | 04/06/2007

Le club des cinq.... les premiers livres que j'ai lus : mon papa me lisait le début du chapitre et je devais le terminer toute seule, c'est ce qui m'a donné gout à la lecture !
Il y avait 2 garcons et leur soeur, qui ont rencontré leur cousine Claude (en fait c'est Claudette, mais elle voulait être un garcon) et son chien qui était borgne... et en route pour les aventures !

Merci à nouveau pour ton gentil mail Pomme, je te le re-dis en com' car j'ai déjà eu des soucis de mails perdus entre hotmail et gmail, du coup je suis flippée du "mail de remerciement qui se perd et tu passes pour une ingrate" ;-)

Écrit par : walinette | 04/06/2007

Même pas peur !!!

Écrit par : annelise | 05/06/2007

Et à part ça, vous étiez plutôt PIF, ou plutôt MICKEY dans votre enfance ???
Personnellement, je lisais les deux, avec quand même une préférence pour PIF (rapport au gadget, et à RAHAN, le fils des âges farouches !)

Écrit par : pal | 05/06/2007

@Londoncam : je comprends très bien ce que tu veux dire, moi-même je n'accorde pas une grande importance au fait de lire des chefs d'oeuvre, je préfère de loin lire ce qui me fait plaisir ! C'est d'ailleurs pour ça que dans le cas de Kennedy, dont j'avais compris que ce n'était pas précisément Faulkner, je me disais que j'apprécierais très certainement ses livres. Et finalement...

@Cécile de Brest : alors justement, j'ai bien avancé dans la lecture de "Une vie", et je suis en train de réviser mon jugement... de toute façon j'ai bien conscience que tous ces écrivains classiques ont un talent extraordinaire, c'est juste que j'ai du mal à les apprécier, c'est une opinion très personnelle ! Je ne connaissais pas l'existence d'une suite à Thérèse, je vais me jeter dessus !

@walinette : bienvenue ici ;-) Pas de souci, j'ai bien reçu ton mail, mais vu la flemme intersidérale que je me traîne en ce moment je n'y ai pas encore répondu !
Maintenant que tu m'en parles... Claude, ça me dit quelque chose !

@annelise : tu perds rien pour attendre, tu vas voir à la fin du mois, je viendrai mettre un corbeau mort dans ta boîte aux lettres ;-)))

@pal : ah ! Rahan, quel bel homme... ;-)
Je sais plus entre Pif et Mickey... je dirais plutôt Pif, mais je devais de temps en temps lire Mickey aussi.

Écrit par : pomme | 05/06/2007

hin hin, celà voudrait-il dire que tu vas venir faire un tour à Paris à la fin du mois ? de toutes façons, ça rentrera pas dans ma boîte aux lettres, hé hé.

Écrit par : annelise | 05/06/2007

ah ah! tu vois que tu n'as pas tout perdu à l'IEP! (cela dit moi je n'ai pas poussé le vice jusqu'à lire des bouquins d'économie!).
je t'avoue que je ne connais pas beaucoup des noms que tu cites, notamment les 4 premiers de ta liste à lire; du coup j'ai honte et je vais me cacher ;)

Écrit par : maryline | 05/06/2007

Et Fantomette alors, elle fait pas partie de ta liste ? Y'avait aussi Alice, et puis les 6 compagnons, j'adorais tout ça. Mais j'ai eu la mauvaise idée un jour de relire un Alice, quelle déception... Je m'étais d'ailleurs demandé comment les auteurs faisaient pour se mettre à la portée des enfants et écrire des trucs qui leur plaisent autant alors qu'eux-même ne sont plus des enfants. Je ne sais pas si je suis très claire...

Sinon je suis contente qu'Une vie te plaise plus que prévu, c'est aussi celui que je t'aurais conseillé.

Écrit par : Catherine | 05/06/2007

Je te rejoins sur Stephen King (je crois qu'avec toi et Hélène, on est au moins trois présidentes du fan-club). C'est un des plus délicats conteurs de l'enfance et de l'adolescence, parmi d'autres talents (voir la première histoire du recueil "Différentes Saisons" qui s'intitule "The body" ou "The corpse" - zut, je ne me souviens plus - et qui a donné lieu au si beau film "Stand by me"...)

J'ai besoin de sels comme Julie ;-) : Zola peut être une telle merveille (je viens de racheter "La Joie de Vivre" dont je garde un souvenir admiratif et horrifié, l'histoire est terrible), et Balzac ! Et... (on va t'envoyer des bouquins pour ta PAL, tu vas voir)

Quant à Douglas Kennedy, "La Poursuite du Bonheur" est un des livres qui m'a le plus ému ces dernières années. J'aime son talent pour peindre un parcours de vie...

Pour finir, tu m'as donné envie de relire "Laura Brahms", c'est mon Cauvin préféré à moi !

Écrit par : Traou | 06/06/2007

@Annelise : oui je serai là ! Cette fois, canard laqué ensemble obligatoire non ? Pas dans ta boîte aux lettres bien sûr ;-)

@maryline : bah non, ne va pas te cacher , on peut pas tout connaître !
Les bouquins d'éco, je n'ai fait que les survoler, je te rassure ;-) Tu te souviens des cours de M. Rives ? Pour moi ça reste un très bon souvenir...

@Catherine : j'ai fini "Une vie" hier soir... évidemment c'est une oeuvre magistrale, mais mon impression est ambivalente : d'une part je suis soufflée devant la portée universelle de ce roman, et d'autre part je suis furieuse de voir ainsi étalée la propension des femmes à souffrir... moi non plus je ne dois pas bien m'exprimer, c'est parce que je suis sous le coup de la colère, je me sens très confuse.
Mais oui, Fantômette ! Et Alice ! Je les avais presque oubliées... la question que tu te poses me turlupine souvent aussi, notamment au sujet des écrivains faisant un vivre un personnage du sexe opposé... je m'en sentirais totalement incapable !

@Traou : il faut que je lise ces Stephen King aussi, on m'en dit le plus grand bien ! Mais Balzac, par pitié, nooooon ;-))))
De Cauvin j'aime vraiment tout... mais alors Kennedy, je ne sais pas quoi te dire. Je suis pantoise ;-)

Écrit par : pomme | 06/06/2007

Canard ! Canard ! ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! On t'attend de pied ferme alors :-)

Écrit par : annelise | 06/06/2007

Ah ben ça au moins c' est bien. Une liste de bouquins juste avant l' été et la plage, c' est super. Bon d' accord, nous n' avons pas les mêmes goûts, ni les mêmes styles, ni les mêmes idées, mais bah, la lecture au moins nous réunit!!!
Et Victor Hugo alors, c' est quoi? tu le ranges côté poussière ou côté toiles d' araignée?
Boris vian est mon auteur préféré. Son univers est le mien, enfin, dans ma tête pas dans ma vraie vie où je suis d' un pragmatisme absolu.
Dans les plus modernes je suis tellement éclectique que je n' en ai point à citer. Mais tu t' en es chargée!
Bisous du Sud.

Écrit par : Nandou Guanaco | 06/06/2007

Oui pour le Club des 5, c’est bien ça Pomme. Ils faisaient des enquêtes avec le chien Dagobert. Dans le même genre, il y avait aussi « Le clan des 7 ». L’adorable Oui-Oui et son ami Potiron m’ont donné à vie le goût des histoires. Mais je vais suivre les conseils de Sophie L.L., je ne vais pas les relire!!! Cela dit, je n'ai rien contre les peureux. La faute à trop de Oui-Oui????
Moi aussi, je suis une dingue de lecture. A une époque, je voulais même ouvrir une librairie. Je n’ai pas complètement fait une croix sur ce projet.
J’aime bien tes choix et tu m’as donné envie de découvrir Patrick Cauvin. Donc, à 17 heures, je fonce chez mon libraire préféré !
A bientôt Pomme!

Écrit par : Baboux | 06/06/2007

M.Rives est un excellent souvenir c'est le meilleur prof que l'on a eu, selon moi. J'ai découvert des auteurs grâce à lui.
Je vois qu'il y a pas mal de fans de Stephen King, moi j'ai du mal. Mais pour celles qui aiment les ambiances étranges, je conseille fortement Serge Brussolo, auteur français qui vaut bien des américains. Il a écrit des tonnes de livres, donc ne pas s'arrêter à un seul titre, ils sont tous différents.

Écrit par : maryline | 06/06/2007

@annelise : y'a intérêt oui ! ;-)

@Nandou Guanaco : alors pour Vian, je me rappelle avoir commencé "L'écume des jours" il y a fort longtemps, mais je ne l'ai pas fini. Je devrais peut-être réessayer. Quant à Hugo... jamais lu, non, pas sur la tête ;-)))
Echanger sur la lecture c'est vraiment passionnant ! Et bises du Sud Ouest alors ;-)

@Baboux : aaaaaah, tenir une librairie... un rêve d'enfant ! Je suis sûre qu'une des lectrices de ce blog pourrait nous en parler... J'espère que tu aimeras Cauvin, vraiment !

@maryline : tout pareil pour moi en ce qui concerne ce cher professeur !
J'ai essayé Brussolo... pas convaincue, mais vu ce que tu en dis il faudrait que j'en essaye un autre !

Écrit par : pomme | 06/06/2007

Le club des cinq, évidemment ! Faut dire que mes grands-parents avaient une bibliothèque géniale où trônaient tous les bouquins de ma mère et mon oncle, avec la quasi complète collection de la bibliothèque rose, et bleue (verte et rouge ?) - Je ne me souviens plus exactement des codes de couleurs, juste que rose c'était le plus "bébé" et qu'il y avait les "Alice" aussi que j'ai dévorés ... Notamment "Alice et le chandelier" ! Ahlala que de souvenirs ... Bon et puis je suis d'accord avec toi concernant Paulo Coelho, je me suis contentée de lire "L'alchimiste", et ça m'a suffit. Limite sur le coup je me sentais obligée de trouver ça bien. Et puis j'ai vite dégrisé, et j'ai été bien déçue de la platitude du truc, d'une espèce de plaquage de théories philosophiques et spirituelles bien plus élaborées et profondes ici mixées et largement ratiboisées ... Je prefère les auteurs plus sincères, qui prennent plus de risques, ou qui sont drôles au moins ! La drôlerie excuse souvent bien des choses, hélas elle n'est pas si facile et lorsqu'elle est copiée elle perd franchement de sa saveur ...

Écrit par : Odile sans régime | 07/06/2007

Eh eh, j'ai en commun avec toi le club des cinq et la comtesse de Ségur ( philosophie inimitable),mais je me lève avec Julie, Fyfe et les autres pour défendre ces auteurs du 19ème siècle.
J'ai une passion pour Maupassant et tout particulièrement pour ses nouvelles , de vrais bijoux ( elles ont ,à mon sens , plus d'impact et je trouve que ses romans n'ont pas la même intensité, mais je les ai lu quand même plusieurs fois tous..). J'aime beaucoup Zola et Flaubert, un peu moins Balzac.

J'ai un (gros faible ) pour la S-F et la fantasy. Mais j'aime bien changer de genre, en ce moment je suis en train de lire Les reines de France de Simone Bertière ( l'histoire vue du côté des reines, fascinant et édifiant).

De toutes les façons, je ne peux pas me passer de lire et ce depuis toujours...une vraie drogue !

Paulo Coehlo, j'adhère pas trop non plus, et j'ai lu le Da vinci code que j'ai trouvé divertissant sur le moment et consternant avec le recul..

Écrit par : dola | 07/06/2007

Ah, j'aodre ces questionnaires, c'est vrai que ça donne des idées de lecture. Non pas que j'irai courir m'acheter le dernier Oui Oui ( d'aileurs j'etais plutot Jojo Lapin perso ;o) )...J'adorerais voir les Monologues du vagin, mais pas facile de trouver où ça passe pas trop loin de chez moi.
Quand j'ai lu que tu écrivais sur Jessie de S. King, j'ai eu ce frisson que j'ai toujorus quand je pense à ce livre. Ah celui là, il l'a pas raté, bon sang!!! quelle angoisse, quel stress on peut éprouver. Cujo aussi était particulièrement prenant, enfin à l'époque ça m'a fait un effet terrible.
D'ailleurs j'ai tendance à dévisager toute sorte de gros chien desormais. Et quand je vais chez mes parents avec leur croisé labrador bouvier bernois, ce qui en fait un enorme chien, je me dis que bon sang, sil avait la rage celui là....Parceque deja quand il veut jouer c'est l'angoisse...

Bref

Et Harry potter alors??? le 4ème bientot... j'essaie aussi de lire un max en anglais, je crois qu'on perd beaucoup dans la traduction à part quelques tres bons traducteurs, mention speciale au traducteur de Tony Hillermann. A chaque fois que je lis ses bouquins je suis reellement en Arizona, une pure merveille

Écrit par : Gawelle | 08/06/2007

Aaah j'adore! C'est super toutes ces lectures. Bon perso, j'adore les auteurs du XIX hi hi et je suis plus Six Compagnons que Club des Cinq.

Par contre, je suis tout à fait d'accord sur Barjavel. Un auteur que j'avais adoré lire au collège et dont j'ai relu un roman récemment pour ma plus grande horreur. J'ai trouvé ça réac, paternaliste et moraliste...

Grâce à toi, j'ai constitué une petite liste de livres qui m'ont l'air très intéressants. Merci Pomme!

Pour Martin Amis, ça dépend des romans, il baisse drôlement, mais ses premières oeuvres dans les années 80 sont vraiment géniales, en particulier la Flèche du Temps. Mais j'avoue que je préfère largement son ami Ian McEwan, c'est mon auteur britannique contemporain préféré, par contre, je ne sais pas ce que donnent les versions traduites :oS

Écrit par : Delphinoid | 08/06/2007

@Odile : je partage exactement ton expérience avec Coelho ! Et je vois que tu es incollable sur la littérature pour enfants, chapeau ;-)

@dola : "consternant", ça convient tellement bien à "Da Vinci code" ;-)
Je compare aussi la lecture à une drogue... la SF, j'ai jamais pu, mais enfin c'est comme le reste, il suffirait peut-être que je m'y mette ! J'ai enchaîné sur Maupassant, je viens de commencer "La parure et autres contes parisiens", pour l'instant j'y trouve mon compte... comme quoi !

@Gawelle : bienvenue à toi, si souvent croisée chez Caro ! Ahhhh, "Jessie", quel livre mémorable... Harry Potter, jamais lu, l'effet de mode m'insupporte, et puis j'avoue que le genre ne m'attire pas. Je ne connais pas Tony Hillerman, mais tu me donnes sacrément envie de le lire !

@Delphinoid : Mc Ewan, jamais entendu parler non plus ! Je vais me pencher sur la question, mais il est clair que la traduction reste souvent un problème... traduttore tradittore, comme disait chais pu qui ;-)
Ca me rassure que tu aies eu la même impression pour Barjavel... je crois qu'un jour ou l'autre je relirai "Tarendol", tout de même...

Écrit par : pomme | 08/06/2007

Au sujet de Maupassant, mon auteur préféré, je me permets de te conseiller "Bel-Ami", à mon sens son meilleur roman et puis surtout les nouvelles et même ses chroniques journalistiques (parues chez 10/18 ou le Livre de Poche) d'une actualité confondante et très très loin d'être poussiéreuses.

Écrit par : Marnie | 09/06/2007

@Marnie : bienvenue à toi ! J'ai déjà entamé une deuxième oeuvre de Maupassant, donc pourquoi pas une troisième ? Je penserai à Bel-Ami !

Écrit par : pomme | 09/06/2007

Bon, je reviens une 3ème fois, à la suite des derniers commentaires, pour préciser que moi aussi, j'ai trouvé que Paulo coelho était consternant de platitude.

Ravages de Barjavel, je l'ai lu pendant mon adolescence et j'avais adoré. Donc, si j'ai bien compris, il ne faut surtout pas le relire !!!

J'ai beaucoup lu Stephen King à une époque, mais je ne connais pas ses romans dont tu parles. Personnellement, j'ai adoré "la ligne verte".

En ce qui concerne les policiers, je confirme que Tony Hillerman, c'est très bien.
Il y a aussi une série sans prétention, mais que je trouve très agréable à lire c'est Sue Grafton (l'auteur), qui écrit des romans avec à chaque fois un lettre de l'alphabet dans le titre (M comme meurtre, etc...) et donc l'héroïne est une détective privée dans une petite ville de Californie.

Mais ma référence absolue, c'est James ellroy.

Et pour terminer avec les livres pour enfants, je n'aimais ni le club des 5, ni le clan des 7, je les trouvais trop gnan-gnan.... Par contre, j'adorais Fantomette.

Est-ce que quelqu'un a jamais lu des livres de Bennett dans la bibliothèque verte? Je ne me souviens plus du nom de l'auteur, mais ça se passe dans un collège anglais, et c'est très drôle. Je les ai d'ailleurs conservé (chez mes parents) avec mes fantomette!

Écrit par : pal | 12/06/2007

Quelle joie de vor un blog où ça bouge!
Stendhal? La férocité dans "De l'amour" me semble bien utile! Ca fait mal! Très mal!
LAissez vous porter par la joie de lire et n'oubliez pas, avec KAtherine MAsfield et MArcel Arland, la "grâce d'écrire"...
Et lisez donc Paul Desalmand, son très beau livre au titre merveilleux: "Ecrire est un miracle"...
Ce miracle est mon quotidien de vieil écrivain . Ca dure depuis plus de trente ans!

Écrit par : orlando de rudder | 12/06/2007

@pal : Bennett, ça me dit quelque chose... je confirme que "La ligne verte" est un très beau bouquin. Et qu'il ne faut pas relire Barjavel ;-)
Jamais tenté Ellroy... il va falloir que je m'y mette !

@orlando de rudder : bienvenue ! Mis à part ce cher Stendhal je ne connais aucun des auteurs que vous citez... ignare que je suis ;-)

Écrit par : pomme | 13/06/2007

bon y se passe quoi ici ???
allez je te remise les "contes grivois" de maupassant par devers moi...

Écrit par : julie bibliobus | 14/06/2007

merde j'ma gouré de pseudo. bon tu m'as reconnue hein.

Écrit par : julie | 15/06/2007

@julie : non je t'ai pas reconnue... qui me parle ??? ;-)
Ben il se passe que j'ai un gros coup de mou... on verra quand l'envie reviendra...

Écrit par : pomme | 15/06/2007

Coucou ! Bon je venais te demander à quand la suite ... Mais je vois que j'ai été devancée ;-) Donc je ne voudrais pas ramollir un peu plus ton coup de mou, mais qui sait, peut-être que depuis hier tu t'es revigorée un peu ?! En tout cas, j'ai fini mes partiels et je suis donc très disponible pour lire un de tes nouveaux billets, sache le bien (non non, ce n'est pas du harcèlement déguisé visant à te faire écrire, je sais que c'est souvent contre-productif :-p)

Écrit par : Odile sans régime | 16/06/2007

Le club des cinq, oui, excellent souvenir! Je les avais oublié! Merci de me les avoir rappelé! Et il y avait aussi Jeanpi. Personne ne se souvient de Jeanpi au pays des enfants? Moi, un pays sans adulte, cela me faisait rêver. Je crois que l'auteur en était également Enid Blyton.

Écrit par : antagonisme | 16/06/2007

@Odile : je ne le prends pas du tout comme du harcèlement, rassure-toi ;-) Bon là tout de suite ça revient pas, mais je vous tiens au courant ! Et je suis ravie que tu aies terminé tes exams...

@antagonisme : alors je ne me souviens pas du tout de Jeanpi. Ca me fait bizarre ce prénom, j'ai un ami de 20 ans (ou presque ;-)) qui s'appelle comme ça... s'il me lit, je l'embrasse fort !

Écrit par : pomme | 17/06/2007

Chouette post !
As-tu lu "Oscar et la dame en rose" ? Un must, comme beaucoup des Eric Emmanuel Schmitt. Enfin, pour moi.
Et bien sûr, "La Cité de la Joie".
Bonne lecture,
Bise
Isa...belle

Écrit par : Isa...belle | 19/06/2007

@Isa : coucou ;-) De Schmitt je n'ai lu que "L'évangile selon Pilate", que j'ai beaucoup aimé, je pense donc que je creuserai ! En revanche "La cité de la joie" ne m'a jamais tentée...
Bise aussi !

Écrit par : pomme | 19/06/2007

Premier comm dans ton blog pour te remercier d'avoir partagé de façon aussi éloquente tes goûts et tes coups de coeur. J'adore ce genre de réflexions qui m'inspirent en général pour ma liste de livres à lire. Parfois cela permet de découvrir des pépites vers lesquelles on ne serait pas particulièrement allée (comme toi avec Virginie Despentes).
Un petit conseil, si tu me le permets, au sujet de Maupassant. Je suis comme tes proches, je pense que c'est un géant mais je te recommande plutôt les nouvelles que je trouve extraordinaires que les romans que m'ont moins impressionés. La nouvelle est un genre que je ne goute pas tellement (trop court et inachevé en général) sauf chez lui: c'est le maitre absolu, capable de te résumer toute l'humanité dans sa grandeur et ses bassesses en 10 pages!!!
Bonnes lectures

Écrit par : hélène cerise | 24/07/2007

@hélène cerise : bienvenue à toi ! En effet j'ai trouvé les jouvelles de Maupassant bien plus fulgurantes que le roman que j'ai lu, alors même que je ne suis vraiment pas fan de nouvelles habituellement ! Bonnes lectures à toi aussi, l'époque s'y prête...

Écrit par : pomme | 25/07/2007

Petit tour en passant sur ce charmant blog,(je ne sais pas si charmant est le mot juste!). Je ne ferai pas de commentaires sur tous les ouvrages cités, juste sur un auteur: Barjavel, dont je connais quelques bouquins de SF;(" Le grand secret", etc...); SF pour laquelle il fut un précurseur en France.

Rien d'inoubliable mais c'est parce que tu as cité " Tarendol", que je n'ai pas lu que je me permets ce petit mot.
En effet, j'ai une amie très chère dont la maison jouxte le tout petit cimetière de Bellecombes-Tarendol, à flanc de coteau, dans la Drome provençale et Barjavel y est enterré! C'est un pays magnifique et j'espère que son "Tarendol" est aussi beau. Adesias!

vieil anar.

Écrit par : alain gautier | 02/08/2007

@alain gautier : bienvenue ! Je ne sais pas non plus si charmant est le mot juste, mais il me convient très bien ;-) Je suis certaine que Tarendol est un pays aussi magnifique que le livre.

Écrit par : pomme | 03/08/2007

excellent, j'adore tes réponses (même si les trucs poussiéreux du XIXe siècle.... hum !!;)) ! je crois que je vais même copier un peu et répondre à ce questionnaire (je me demande si je ne l'avais pas déjà fait l'an dernier tout de même:)) !

Écrit par : Lou | 29/04/2008

Écrire un commentaire