Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2007

Jamais contente

Râler tout le temps, c'est pas très constructif, c'est vrai. Cela dit, être sempiternellement satisfaite, on peut pas dire que ça fasse beaucoup avancer non plus. Quoiqu'il en soit, je me classe naturellement et sans aucun effort dans le camp des jamais contents.

Et il se trouve qu'en ce moment, des tas de petites agaceries viennent alimenter la longue cohorte de mes sujets de récrimination. Le point commun à tout ce qui me fait râler, c'est l'instabilité insupportable à laquelle sont soumis des phénomènes très banals. Tellement banals que la plupart du temps, il ne nous vient même pas à l'esprit de nous en plaindre, mais ma névrose de protestation trouve toujours de quoi s'auto-alimenter.

Tout d'abord, la vaste et épineuse question capillaire. Si vous lisez ce blog depuis un certain temps, vous savez déjà que je suis la personne qui a le moins de cheveux au monde. En tout cas je l'étais, et je faisais avec, étant donné que je n'étais pas assez riche pour tenter les implants, ni même pour m'acheter une perruque (c'est hyper cher, les perruques). Or, depuis quelques temps, suite à une mystérieuse mutation hormonale (non, je ne suis pas devenue un homme), mes cheveux sont revenus en force sur mon crâne. A la base, c'est une bonne nouvelle ; non que je compte un jour ressembler à Bettina Rheims, mais tout de même, j'aime autant ne plus être capable de compter mes tifs. Le problème évidemment, c'est que cette profusion nouvelle commence à me courir. Déjà, quand on a les cheveux courts, on est obligé d'aller chez le coiffeur très régulièrement, mais si en plus votre tignasse reprend de la vigueur au point de vous donner l'impression d'avoir une boule afro (il ne m'en faut pas beaucoup, je l'admets), c'est le drame. Habituée à vivre comme si j'étais chauve, je me retrouve soudain avec pleins de petits cheveux de partout, une masse de tifs sur le sommet de la tête, et toujours aussi peu envie d'aller chez le coiffeur tous les mois. Je recule systématiquement l'échéance, et je me transforme donc au fil des jours en créature hirsute avec des cheveux dans les yeux, ce qui pour moi représente une certaine idée de l'enfer. Après avoir examiné la situation sous tous les angles, j'en suis arrivée à une conclusion implacable : il faudrait que les êtres humains soient pourvus, à l'arrière du crâne par exemple, d'un bouton on-off commandant la pousse des cheveux. Réfléchissez deux minutes, ce serait le pied, non ? Et inutile de me dire que ce n'est pas possible, si c'est susceptible de rapporter du pognon, tout est possible. Je songe donc très sérieusement à faire part de ma suggestion géniale à Floréal, je suis sûre qu'ils seraient ravis. Et j'ajoute que le même système devrait être disponible pour les ongles, vu que je suis limite à couper les miens avec une tronçonneuse.

D'une façon générale, le changement incessant me fatigue et m'irrite, j'ai besoin d'un environnement stable, calme et linéaire. Et tempéré. C'est dire si en ce moment, les caprices de la météo me portent sur le système. Je ne supporte pas la chaleur, mais pas le froid non plus ; je hais la pluie, mais pas autant que le vent ; et surtout, j'ai horreur que le temps tourne aussi facilement qu'il le fait en ce moment. A l'heure où j'écris ces lignes, il a plu tout le week-end, et je n'arrive pas à laisser la fenêtre ouverte tant l'air qui entre dans la pièce est frigorifiant. Je rappelle à toutes fins utiles que nous sommes le 28 mai, et que la semaine dernière, j'ai failli mourir d'une hyperthermie foudroyante puisqu'il a fait 30° pendant trois jours. Alors je sais, il faut qu'il pleuve pour éviter la sécheresse, il ne faut pas qu'il fasse trop chaud parce que c'est mauvais signe pour le réchauffement de la planète, mais moi je demande juste que le temps soit un peu plus constant, pour ne plus perdre 20 degrés d'une semaine à l'autre. J'estime que ce voeu est tout à fait raisonnable, et qu'il devrait se matérialiser sous la forme d'un régulateur météo, un système ingénieux qui permettrait de régler le temps, selon la saison bien sûr, et en évitant tous ces changements brusques et traumatisants pour ma petite personne. Je propose donc un ciel légèrement couvert et une quinzaine de degrés d'octobre à avril, et un beau soleil avec 22° maximum le reste du temps. C'est vrai que normalement il y a quatre saisons, mais de toute façon elles sont devenues totalement théoriques, donc autant en avoir deux seulement, et bien différenciées.

Et puis il faudrait aussi que les voitures (la mienne, en particulier) arrêtent d'être en panne à tout bout de champ, ça me ferait des vacances. Depuis que j'ai failli brûler vive dans ma bagnole l'été dernier, je suis poursuivie par les problèmes mécaniques. Le dernier en date, c'est que le moteur de mon tas de boue continue à tourner lorsqu'on coupe le contact. Sans blague, c'est parfaitement vrai, ça ressemble un peu à un roman de Stephen King, mais c'est la pure réalité. On va voir ce que vont en dire les spécialistes qui vont s'oocuper de cet étrange avarie... Et puis les feux-stop ont décidé de ne plus marcher, ce qui a donné lieu à une hilarante séance de changement d'ampoules avec un ami qui lui, a la chance de s'y connaître en voitures. Et puis on m'a piqué mon antenne, aussi. Bref, si mon véhicule pouvait rester intact pendant plus de trois semaines, ça serait franchement pas de refus. J'ai donc une suggestion à faire aux constructeurs automobiles : fabriquez donc des voitures qui ne tombent pas en panne, et munis d'une antenne non amovible tant que vous y êtes. Une fois qu'elles sont trop usées, elles deviennent inutilisables et basta, on en rachète une autre. Parce que bon, devoir les amener au garage trois fois par mois, ça coûte tellement cher qu'on se demande si vous feriez pas exprès, hein. Ca serait nettement plus rentable, pour les conducteurs en tout cas, de se payer un nouveau modèle au premier problème, c'est dire. En revanche, pour les industriels, ça risque d'être moins intéressant d'un point de vue financier, du coup j'ai bien peur que mon idée de génie ne soit jamais retenue.

Une idée reçue très répandue veut que le sel de la vie réside dans le changement, l'évolution, les surprises. Mmmoui, moi je veux bien, mais trop de surprise tue la surprise. Moi, je veux de la constance, de l'équilibre, du rassurant. Je veux que les Twix s'appellent à nouveau des Raider, qu'il neige à Noël, et que le Tang existe toujours (non, je déconne, c'était vraiment infâme le Tang). J'en ai marre que tout change tout le temps, de la météo à ma taille de vêtements, du goût des yaourts au nom des pays, de la longueur de mes ongles au prix du kilo de patates. Ou alors, puisque que tout doit changer tout le temps, au moins, que ça change vraiment. Que ça serve à quelque chose, tous ces chamboulements incessants. Que je râle pour une bonne raison !

Vous ne comprenez pas ? Je crois que moi non plus... je dois avoir besoin de vacances.

 

 

Commentaires

C'est vrai ça, qu'est ce qu'ils attendent pour les inventer, tous ces boutons on/off pour les cheveux, les ongles, et soyons large, pour les emmerdes ?
Moi je suis prête à payer le prix fort pour les obtenir, alors je le dis ici et bien fort, on sait jamais, des fois qu'un fabriquant d'interrupteurs en panne d'inspiration passe par là ;-)

Écrit par : fyfe | 28/05/2007

Bon déjà, bonne nouvelle! On ne va plus jamais changer de président, que son âme nous éclaire sur le chemin! Alors heureuse ? Tu retrouves ton équilibre mental? tu respires? Et puis si tu lui écris, je suis sûre qu'il va interdire la canicule en avril et la neige en juin, que son sourire éclaire notre ciel... Oui je suis follement drôle les jours où on m'oblige- sous peine de lèse-"solidarisme" - à poser un jour de congès au bénéfice d'une frange de la population qui "a tendance à" (remarque l'expression statistiquocasse) voter, disons de manière assez éloignée de la mienne...
Pour ton échec-mobile, pense à un être de notre connaissance, qui -à part les freins sectionnés- aura eu toutes les avaries et "vandalisteries" de la création sur ses véhicules... Ca donne à réfléchir et ça fait relativiser beaucoup de choses, je ne crois pas en la réincarnation mais... Je ne préfère pas savoir ce qu'il a fait à d'autres innocentes voitures dans d'autres vies!
Tu m'as fait bien rire... encore une fois...

Écrit par : naine rousse | 28/05/2007

Héhé, j'adore tes idées farfelues !
Moi aussi je rêve encore de ces poupées que j'avais, gamine, auxquelles on pouvait allonger ou raccourcir la tignasse en levant le bras. Bon, j'admets que dans la vraie vie ça pourrait donner lieu à des scènes bien cocasses, mais pour le coup ça vaudrait son pesant de cacahuetes,non ?
Pour le reste, un régulateur thermique, sur le même principe que le régulateur de vitesse ce serait cool. Mais ça risquerait de devenir conflictuel, non ? Déjà qu'avec mon collegue de bureau on se faisait la guerre de la clim tout l'été...

Écrit par : Cely | 28/05/2007

Rhô flute, voilà que je spamme tes commentaires sans m'en rendre compte!! Désolée pour le doublon !

Écrit par : Cely | 28/05/2007

pour la voiture, auto-allumage.

Dû à un rapport volumétrique trop élevé.

Trop de calamine dans le cylindre. Hausse de température. Le mélange air-essence s'auto-enflamme.

Voili voilà ;-)

Mon bonhomme est expert :p

Conseil : faire de la vitesse sur l'autoroute pour décalaminer.

Mon conseil : à mort la calamine (mdr)

Écrit par : Mina | 29/05/2007

J'adore le bouton "on/off" pour les cheveux, qu'est ce que ce serait bien !! ... pour les emmerdes, encore mieux, merci fyfe :o)) Mais y aurait-il vraiment des demeurés pour le mettre en position "on" ???
Et c'est vrai que nous ne sommes jamais contents de notre état, et pas contents non plus du contraire quand ça change !
Je crois qu'il faut faire avec notre insatisfaction chronique, et sinon, si tout baignait, qui nous ferait des beaux blogs, addictifs pour ses lecteurs, pour parler de tout ce qui va pas ?? :o))))

Écrit par : Christine | 29/05/2007

Je soutiens vivement tes idees d'innovation Pomme! Mes tifs a moi sont trop longs aussi, tout simplement parce que je refuse mordicus d'aller chez le coiffeur en Angleterre, au cas ou il ne comprendrait pas ce que je veux et que je me retrouve avec une coupe de dingue sur la tete! J'attends donc le prochain passage en France (dans 15 jours) pour remedier a la situation.

Le temps, c'est la cata, hier il faisait 10 degres... un 28 MAI!!! Mais que fait le President de la Republique???

Finalement, je ne suis pas sure d'aimer les changements non plus tiens...

Écrit par : Londoncam | 29/05/2007

Comment fourrer 12 sujets dans un seul billet ! Bravo Pomme, j'admire le style ;-).
Et je dis "Vive le bouton on/of pour les cheveux".
Ah ah le Tang… j'avais oublié, je crois que je confondais avec Banga… coment ai-je pu ! ;-)

Écrit par : Fanchette | 29/05/2007

Aaah, le Tang... C'est vrai que c'était infâme, mais qu'est-ce que c'était rigolo à préparer.
C'est comme une formule magique : rien que de lire ce mot, et je me revois à 10 ans, dans la cuisine, en train de préparer avec délectation ce breuvage au goût chimique, et à la couleur hallucinogène !
C'est un doux souvenir.
Merci Pomme de l'avoir rallumé.

Écrit par : pal | 29/05/2007

@Fyfe : c'est vrai qu'on sait jamais, il faut diffuser largement ses idées ;-)

@naine rousse : j'ai un scoop ! Sache que D. est en train de tourner une page importante de son long calvaire véhiculaire. Tous mes voeux de bonheur l'accompagnent, bien entendu ;-)

@Cely : pas grave, le doublon est réparé ;-)
Pfiou, moi pour la clim c'est pareil, j'emmerde mon monde tout l'été pour ne pas la mettre, ça m'enrhume. Je préfère largement pester contre la chaleur ;-)))

@Mina : je suis sciée !!! Quelle maîtrise ! Et à mort la calamine évidemment ;-)

@Christine : en effet, voilà une belle raison d'être aux râleries en tous genres ;-)

@Londoncam : bah le Président il s'en fout, il doit être à Malte non ? Bon OK, on a dit qu'on n'en parlait plus...
Voyons... les coiffeurs anglais sont fous furieux au point que tu n'oses pas leur confier ta tignasse ? Ca alors, c'est dingue non ?

@Fanchette : hou là, attention !!! En effet le Tang n'a aucun rapport avec le Banga ! C'est beaucoup plus dégueu ;-)))
C'est clair que c'est la note fourre-tout par excellence ! On peut pas dire que je sois hyper inspirée en ce moment, j'espère que ça reviendra avec le beau temps...

@pal : la préparation de la mixture était en effet le principal intérêt de la chose... au rayon des doux souvenirs, il faut que je te parle d'un certain film... je te maile ce soir !

Écrit par : pomme | 29/05/2007

@ Londoncam, du temps de mon passage chez les Gibi, les coiffeuses du quartier s'appelaient Sharon & Tracy et elles étaient effectivement terrorisantes ! Tellement que j'allais chez le barber shop ! voui !

Écrit par : Fanchette | 29/05/2007

Je te rassure Pomme, ils ne sont pas fous furieux (j'ai eu un instant l'image d'un coiffeur londonien type Edward aux mains d'argent ;-)...). Non, c'est plutot que pour obtenir ce que je veux, c'est deja pas toujours evident a expliquer en francais (oui, degrade, mais pas effile, et un peu de volume, couper oui, mais garder les longueurs.... Qui a dit que j'etais ch...?), alors, bien que mon anglais soit bon, je prefere expliquer en francais.
Et puis j'ai a peu pres confiance en ma coiffeuse, et comme j'ai des cheveux un peu ondules et les idees bien arretees...

Écrit par : Londoncam | 29/05/2007

C’est la première fois que je laisse un commentaire sur ton blog, je te comprends à 100% ;
J’appartiens au groupe de personne qui n’aime pas trop les changements surtout pas les changements radicaux cela me perturbe.

Je suis aussi à la recherche de la stabilité dans ma vie je souhaite un peu de tranquillité mais qui se fait attendre mais je ne perds pas courage tout fini par arriver. Et ce changement de température commence aussi à avoir des effets négatifs sur mon comportement ;pas facile en ce moment la vie…

Écrit par : sandra | 29/05/2007

Moi aussi je veux des raiders !!! Pomme, c'est très égoiste mais j'adore ces moments où tout te gonfle, moi ça me fait glousser comme une dinde. L'idée de la boule afro, je ne vais pas m'en remettre... Tu me manques.

Écrit par : caro | 30/05/2007

Pour rendre hommage au titre de ta rubrique, je trouve que cette mini-collection de râleries est une saine colère. Tu as raison de te révolter contre des cheveux indécis, une météo capricieuse et autres dangers mécaniques récurrents. Je sais que ce sont des choses contre lesquelles on ne peut rien - mais justement, le fameux : "Ben oui mais arrête de râler, tu n'y peux rien, qu'est-ce que tu veux y faire ?" m'a toujours exaspérée. C'est justement quand on n'y peut rien que râler est bénéfique, puisque quand on y peut quelque chose, mieux vaut agir que râler, n'est-ce pas ? (ou alors, râler mais agir après, c'est impératif.) Donc, bravo.

Juste une chose : c'est quoi, le Tang ?...

Écrit par : Ménille Avénale | 30/05/2007

@Menille Avenale: je me trompe peut-etre, mais mes souvenirs du Tang, ce sont ceux d'une boisson au gout naturellement chimique (;-)!!) preparee a base de poudre melangee a de l'eau...

Écrit par : Londoncam | 30/05/2007

@Fanchette : oh mon Dieu, mais tu es un homme !!! ;-) Ca a vraiment du bon les cheveux courts !!!

@Londoncam : ah j'avais pas du tout pensé à la barrière de la langue ! En effet ça doit être coton d'expliquer dégradé, mi-effilé et cie...

@sandra : bienvenue ! Non, pas facile, c'est vrai... moi je me dis que c'est la perszpective des vacances qui me rend intolérante à pas mal de choses, j'en peux plus de les attendre...

@caro : rooooh à moi aussi !!! La fin du mois sera vite là...

@Ménille Avénale : merci de ton soutien ! Moi aussi je pense que râler c'est très sain. Heureusement d'ailleurs, vu que je peux pas m'en empêcher ;-)

@Londoncam : voilà, c'est ça ! Le goût était censé être à l'orange, si je ne m'abuse, mais disons que ça ressemblait plutôt à des oranges de Tchernobyl ;-)

Écrit par : pomme | 30/05/2007

Oui, exactement Pomme, les oranges de Tchernobyl! J'ai bien ri en lisant cette expression!
Et pour le coiffeur, c'est la barriere de la langue, car mine de rien, c'est plus facile a expliquer en francais... Et la plupart de mes copines francaises ici, quelque soit notre niveau d'anglais, se font couper les cheveux en France... Cela dit, j'avais teste un coiffeur ici, et c'etait pas mal ce qu'il m'avait fait, mais il faut voir aussi, que vu les prix Londoniens, c'est moins cher de le faire en France, alors...

Écrit par : Londoncam | 30/05/2007

Ah bon sang je suis hyper d'accord avec tes deux saisons, c'est exactement ce dont je rêve aussi ! ;-))

Écrit par : Hélène | 30/05/2007

J'ai eu les cheveux en brosse, avec frange légère devant, pendant plusieurs plusieurs plusieurs années. Ce qui me permettait de changer de couleur comme je voulais... Blond platine, noir corbeau, rouge plastique, de nouveau noir corbeau (mais vu la décoloration subie pour le rouge plastique qui n'avait pas tenu, le noir corbeau est devenu bleu foncé, la tronche de mon beau-frère !). Je me suis mariée... avec les cheveux en brosse. Na. Et noir corbeau. Na ;-)

Et puis, on faisait de la moto et la coupe après 30 minutes de casque, yerk.

Utile : peu de shampooing, aucun brushing, pas besoin de gel...

Mais...

Il y a trois ans, j'ai fait une pelade. Ça a commencé par un petit trou à l'arrière de la tête et ça s'est étendu... J'avais un trou de la taille d'une soucoupe...

Donc : on laisse pousser pour cacher la misère...

Pelade finie. Je me dis que ça peut revenir, donc je les garde long, pour éviter d'avoir l'air d'un paillasson mité...

Là, j'ai une superbe tignasse (désolée, Pomme). Mais l'entretien... et la couleur... C'est du boulot. Sans parler de la frange, qui ne reste jamais jamais jamais droite, mais qui boucle toujours sur les deux côtés. Effet rideau beurk.

En tout cas, maintenant, on ne m'appelle plus monsieur... Ça arrivait très souvent. Et pourtant, je suis maquillée suffisamment pour ne pas avoir l'air d'être un gars... Et je suis charpentée femme, pas homme. Comme quoi le regard des gens, hein ! (débat à lancer) ;-)

Pomme, tiens-moi au courant du décalaminage ;-)

PS : Je n'ai jamais aimé le Tang :p

Écrit par : Mina | 31/05/2007

Mina, le regard doit dépendre des personnes qui le jette j'imagine, en tout cas ils avaient pas l'air de trop "regarder" ceux qui t'ont confondu, sinon ils n'auraient pas fait une erreur pareil! Moi j'avais un pote qu'avait le problème (on le prenait pour une fille souvent) à cause de sa voix assez aigue, et pas qu'au téléphone évidemment. Certainement parceque des gens ne regardent pas bien, il avait une sacrée barbe et plutôt le genre cro-magnon (large et poilu quoi:)) mon pote.
Et STOP un peu les changements, c'est lourd et souvent commercial tout ça!

Écrit par : Cat | 31/05/2007

@Londoncam : oui, j'ai toujours entendu dire qu'à Londres la vie était incroyablement hors de prix.

@Hélène : ah ah, j'étais sûre que ça te plairait ;-)

@Mina : alors ça c'est ce que j'appellerais de l'aventure capillaire ! Moi je n'ai jamais été assez audacieuse pour tenter le dixième de ce que tu décris... je comprends tout à fait la difficulté d'entretenir des cheveux longs, je n'ai absolument la patience nécessaire...
Promis, pour le décalaminage je reste sur le coup ;-)

@Cat : je suis tout à fait d'accord avec toi, les gens ne font pas toujours très attention à la personne qu'ils ont en face d'eux ! Le simple fait d'avoir les cheveux courts fait qu'on me dit régulièrement Monsieur, après m'avoir zieutée distraitement du coin de l'oeil, alors que si on fait vaguement gaffe, on voit TRES clairement que je ne suis pas un homme... j'imagine à quel point ton pote devait en avoir ras le bol ;-)

Écrit par : pomme | 31/05/2007

M'dame ? Est-ce que je peux demander un peu plus que 22° siouplait ?
Chuis plutôt genre cul gelé et à 22 je porte collants et cagoule ! ;o)

Écrit par : lilou | 31/05/2007

Oh oui!! Seulement deux saisons!!
Ce serait vraiment le rêve! (scrogneugneu de temps pourri, pour la peine je suis malade maintenant!!)

Sinon, j'adore quand tu râles moi (même si ça n'aide pas à faire des commentaires constructifs...) ;-)

Écrit par : Lilo | 01/06/2007

@lilou : bienvenue ! Mmmm, exceptionnellement, nous pouvons consentir une exception pour les frileuses ;-)))

@Lilo : merci de ton soutien ! Oui disons que deux ce serait déjà pas mal, parce que là on a l'impression que c'est toujours l'hiver ;-(

Écrit par : pomme | 01/06/2007

Je comprends ô combien tes motifs d'agacement, et plus particulièrement le capillaire car moi aussi j'ai un lourd passif dans le domaine (cela dit c'est pas de ma faute, mais celle de mes cheveux !) ... un peu moins en matière automobile, car hélas j'ai raté une première fois mon permis en janvier dernier, mais j'espère que ce mauvais souvenir sera oublié un de ces jours prochains ... !

Mais pour en revenir aux cheveux, je suis assez ébahie par ton changement soudain de densité capillaire au mm2 (bon je sais pas si on peut dire ça en même temps, mais je tente !) et pourtant je ne suis pas tellement étonnée par le phénomène, car figure-toi que cela m'est également arrivé ! Petite, j'avais les cheveux tout fin et peu sur le caillou (bien que beaucoup en longueur, mais ça ne fait pas tellement illusion) ... et puis à 15 ans : pouf pouf ! (non je n'ai pas viré pouffe de quartier) mes cheveux se sont épaissis, à moins que j'en ai eu beaucoup plus, je cherche encore ! Et puis à 16 ans, paf paf (je ne me suis pas pris de baffe), la chute a été dure, je suis revenue au statut initial en à peine mieux.

C'est drôlement mystérieux, et j'aimerais bien savoir à quoi l'on doit ces changements, car j'apprécierai de pouvoir les contrôler, autant que possible ... En l'occurrence, reprendre un peu de densité ne me déplairait pas ! Parce que les cheveux longs, j'aime bien, mais sans volume ni épaisseur, ça manque un peu de tenue !

Je m'étais dit qu'une petite cure de levure de bière pourrait avoir un heureux effet, mais pour le moment (j'ai tenté deux fois), je n'ai pas été convaincue (d'ailleurs je reste sceptique, car la copine qui m'en avait parlé avait toujours 2 poils sur le caillou, quoi qu'elle en dise, je le voyais bien ! - en fait je crois surtout que cela renforce la solidité du cheveux et développe sa brillance en même temps que cela embellit la peau ... c'est sûr que si ça fait déjà tout ça, je suis une véritable enquiquineuse, pour ne pas dire pire, d'en vouloir plus ! ;-))

Quoi qu'il en soit ... à quand les vacances ? :-)

Écrit par : Odile sans régime | 01/06/2007

@Odile : moi aussi j'ai raté mon permis la première fois...
Eh bien quelle aventure capillaire en effet ! Je suis comme toi très sceptique sur l'efficacité de la levure de bière ; à mon avis le comportement des cheveux s'explique dans 90% des cas par des fluctuations hormonales, donc bon...
Aaaaah les vacances.... une semaine fin juin, et puis au mois d'août... viiiiiiite ;-)

Écrit par : pomme | 03/06/2007

amusante histoire, dommage que tu nous ne montre ce que tu dis au moins un peu,

Mais autrement, râler ou s'en occuper trop des cheuveux, de rougeur de peau, des tâches de rousseur, de minceur ou graisse qui s'était déposé sans crier garre, de doigts trop courtes ou trop longs, de taillle trop petit ou trop long - c'est une perte de temps dans notre vie, qui s'écoule même sans cela trop vite!

Qu'on s'accepte tel qu'on est, les autres commence à le faire du même, et en fin de compte nos yeux qui les regardent qui compte le plus.

Écrit par : julie70 | 08/06/2007

@julie70 : bienvenue ! Ca ne se voit probablement pas dans ce post, mais il se trouve que j'attache assez peu d'importance au regard des autres... et que je m'accepte, dans l'ensemble, plutôt bien. C'était juste histoire de râler un peu, vraiment rien d'une interrogation existentielle !

Écrit par : pomme | 08/06/2007

Et en plus vous aimez King ?! pacsez-moi ! (merde je peux pas je suis mariée et déjà virtuelleemnt engagée avec une demi-douzaine de prétendant(e)s lettreux .... damnation éternelle de la monogamie)

Écrit par : Marie-Laetitia | 14/06/2007

@Marie-Laetitia : c'est clair, quelle idée révoltante de ne pouvoir s'unir qu'à une seule personne ;-)

Écrit par : pomme | 14/06/2007

Écrire un commentaire