Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2006

Piège à loup

Vous en avez déjà vu un ? Bon, moi non plus, mais j'imagine. J'imagine d'autant mieux que souvent, j'ai l'impression que mon appartement n'est qu'un immense piège à loup.

Déjà, je vis dans un immeuble hyper bruyant, à mon idée les murs sont en papier à cigarette. C'est souvent le cas dans les immeubles récents, me direz-vous, mais je crois franchement que chez moi, ça bat des records. En fait ce sont les gens qui sont de véritables specimen : j'ai une voisine hystérique (mais au sens médical du terme hein, elle relève clairement de la psychiatrie) qui fait régulièrement des crises hallucinantes avec grognements, cris de bête et pleurs à fendre l'âme ; à chaque fois je suis à deux doigts d'appeler le Samu Psychiatrique, mais comme je ne le fais pas je dois me rendre coupable de non-assistance à personne en danger.

Mon voisin du dessus, quant à lui, n'est pas mieux loti, puisque son passe-temps favori est manifestement la pétanque en appartement, et à 11 heures du soir de préférence ; là aussi, j'ai renoncé à faire appel aux services sociaux, ils sont déjà très occupés. Tout comme les services vétérinaires, qui ne sont probablement pas au courant de l'existence d'un pauvre chien dans un minuscule carré de jardin en bas de chez moi, qui n'en sort jamais et qui hurle à la mort toute la sainte journée (et la nuit aussi bien sûr) parce qu'il veut revoir sa Normandie. Ajoutez à ça le fait que la fenêtre de mon salon donne directement sur l'entrée du parking de Melrose Place, et vous aurez une assez bonne idée de la situation.

Bon, avec tout ça j'arrive quand même à dormir, je suppose que je dois m'estimer heureuse. Je suis très contente de vivre là, mon appart est malgré tout très agréable, et qui plus est je paie trois francs (ou guère plus) de loyer, que demande le peuple, surtout par les temps qui courent ma bonne dame, si ça continue faudra aller faire des passes pour pouvoir louer un cagibi. Ce qui ne n'empêche pas d'être poursuivie par des problèmes récurrents d'intendance, qui me donnent parfois l'impression d'être victime d'une étrange malédiction domestique.

Chez moi le sol est recouvert d'une espèce de faux parquet, le genre de truc aussi bon marché que du lino, mais qui est censé faire plus chic ; je vous rassure, ça me donne pas vraiment le sentiment d'habiter à Versailles, mais bon, apparemment ce revêtement doit être à la mode, ou alors c'est une fin de stock, enfin peu importe. Le problème, c'est qu'il a été hyper mal posé et qu'au fil du temps, les lattes se sont déplacées, au point de laisser apparaître des espaces vacants à certains endroits. Oui, telle que vous me voyez, j'ai des trous dans mon parquet. Je vous laisse imaginer la note de classe et d'élégance que ça confère à mon séjour. Mon propriétaire est bien venu réparer ça l'an dernier, mais le pauvre homme ne doit pas être le bricoleur du siècle, car quelques semaines plus tard, le plancher a recommencé à vivre sa vie... quand j'ai constaté que les trous réapparaissaient, j'ai cru un instant être victime de trolls du plancher, ou de mauvais esprits du parterre, bref j'ai eu un instant de fureur et d'abattement mêlés. Mais je ne me suis pas laissée décourager ! J'ai vaillamment rappelé mon propriétaire. Je l'attends toujours. Et en attendant, je fais gaffe de pas marcher sur les trous, non par superstition mais parce que ça me fait trébucher, manquerait plus que je m'assomme en tombant la tête la première sur un meuble contondant.

A part cette caractéristique exotique, j'ai eu droit comme tout le monde à mon lot d'avaries dues aux objets qui se rebellent : lavabo qui se fêle (oui oui, qui se FELE) subitement, et inondation consécutive du placard juste au-dessous ; radiateur qui tombe en panne début janvier, par moins 2°, alors que je revenais d'un voyage sous les Tropiques (j'en frissonne de froid et d'horreur rien qu'à y penser) ; divers problèmes d'installation ou de maintenance de la ligne téléphonique, me privant pendant tout un week-end de ma connection internet, au risque de perdre le peu de santé mentale qui me reste ; blague d'un petit malin qui a réussi à bloquer l'ouverture du parking, grâce à quoi j'ai cru devenir dingue en voyant que je ne pouvais plus en sortir ; bref, rien d'extraordinaire, que du quotidien pénible, dont il vaut mieux rire évidemment.

Mais depuis trois jours, je suis inquiète. Je crois que la malédiction de l'appartement est en passe de contaminer mes meubles. Vendredi matin, 7 h 30, le réveil sonne. Je commence à esquisser une reptation laborieuse pour empêcher Michel Delpech de beugler son ode aux oies sauvages (oui j'écoute Radio Nostalgie, oui j'assume !!!), et là ! Eh bien oui, c'est le drame. Un craquement sonore et déchirant se fait entendre, et je tombe brutalement d'un cran vers le sol. Encore dans les limbes du sommeil (la tête dans le cul donc), je pense tout de suite au pire : la catastrophe naturelle, le séisme, le Big One (je suis en train de lire les Chroniques de San Francisco). N'écoutant que mon courage, je me redresse pour m'enfuir à la cave, et là je retombe encore plus brutalement vers le sol, dans un bruit de tonnerre. Je finis par atteindre l'interrupteur, et là tout s'éclaire : l'explication était là, sous mes yeux. Mon sommier part en cerise. Un montant métallique s'est tout bonnement dessoudé, m'entraînant dans une chute vertigineuse, et qui sait, potentiellement mortelle. Pour mon amour propre, en tout cas.

J'étais ébaubie. Je reconnais peser un poids légèrement supérieur à la moyenne, pour une femme en tout cas (et puis je me pèse plus, rappelez-vous), mais tout de même ! Si c'était un sommier destiné à ne supporter que le poids d'un enfant, il aurait fallu le préciser à l'achat non ? J'ai fini par me dire qu'il devait dater de Mathusalem, mais évidemment pas moyen de me rappeler du moment où je l'ai acheté. Qu'ai-je donc fait pour mériter ça ? Le mystère ne sera jamais élucidé, je le crains.

Ce qui s'ensuit n'est bien entendu qu'une suite pénible de corvées... totalement rétive à l'idée de ne passer qu'une seule nuit dans mon canapé, ce qui reviendrait peu ou prou à dormir par terre, il a fallu que je mette en place un plan d'action imparable. Donc, j'ai appelé ma mère. Elle est rudement gentille, ma mère. Elle est allée à ma place (ben oui, je travaille, je pouvais pas y aller) acquérir un nouveau sommier, et m'a aidée à le transporter chez moi, à la place du tas de ferraille et de lattes en charpie qui jonchait ma chambre. Une vraie vision de cauchemar, un chantier de démolition, ça ressemblait quasiment à l'appartement d'un mec célibataire, c'est pour dire.

Me voilà donc avec un sommier tout neuf, mais pleine d'appréhension face à mon avenir domestique. Quel sera donc le prochain cataclysme d'intérieur qui me tombera sur le coin du nez ? Quand je rentre chez moi, j'ai toujours un peu peur (j'avais déjà peur avant bien sûr, que Jack l'Eventreur m'attende sous mon lit avec un couteau entre les dents). J'ai l'impression que mon appart me déteste. Du coup, je suis gentille avec lui, on sait jamais. Je n'ai jamais cru que les objets aient une âme, mais là quand même, je me demande bien ce que j'ai pu leur faire.


Commentaires

Et j'ose me plaindre de mes punks de voisins!
Bon dimanche quand même...

Écrit par : paulette | 15/10/2006

Eh bien, il y aurait de quoi en tirer un film ... comique, tragique ou d'horreur, selon la perspective ... Pour ma part et pour l'heure, en tout cas, je me suis bien amusée !

Mais rassure-toi, je ne ris pas des tes malheurs d'habitante d'appartement hanté ... C'est juste que la théorie animiste appliquée aux meubles et autres éléments de la maison me plaît bien ;-)

Tiens sinon, j'ai appris un mot "être ébaubi", je ne connaissais pas ! Je suis allée regarder dans le dico, tu t'en doutes ... Cool ! Moi j'aimais bien "être esbaudi", mais c'est pas pareil en fait !

Écrit par : Odile sans régime | 15/10/2006

Oui c'est fou comme les maisons et les appartements vivent leur vie !

J'ai même eu à une époque un frigo qui miaulait (je jure que c'est vrai) et donc me parlait (de choses très interessantes en plus !)

(Pomme, comme d'habitude, ce billet est super bien écrit et drôle, particulièrement l'évocation des voisins, dont le chien qui veut revoir sa normandie !!!)

Écrit par : sophie L.L | 15/10/2006

Pomme, c'est incroyable ce qu'il t'arrive! Après ton histoire de voiture inondée, j'ai cru qu'on avait déjà atteint un stade ultime, digne du livre des records. Mais là...
Chez nous, les murs sont fins, l'immeuble a un sérieux penchant (en fait il s'écroule), mais surtout, SURTOUT, le parquet, un vrai de vrai en bois, ne ressemble à rien! il date de la construction de l'immeuble je crois! on peut soulever des lattes entières pour y cacher des trésors, et il grince comme dans les pires films d'horreur! les voisins, dessous, imaginent que je trottine en talon aiguille quand je me faufile à pas feutrés en chaussons, et pire, quand on quitte ce havre de paix, ils pensent qu'on y festoient encore alors que c'est le chat qui gambade!
Mais le quartier est si calme et la terrasse tellement unique qu'on reste, pour le moment!

Écrit par : mariaba | 15/10/2006

Plusieurs solutions à te proposer :

pour calmer ton voisinage : un troupeau de troqueuses assoiffées ... à l'attaque !

pour tes soucis de coucherie : j'ai un lit en pin naturel (très joli) + sommer 140cm que je cherche à vendre depuis 2 mois environ ! Le tout en excellent état, pour 80 € l'ensemble (60€ le lit 20€ le sommier) ... livraison comprise :))

... trop tard, dommage :(

Écrit par : katy | 15/10/2006

Radio Nostalgie !! Non Pomme là c'est pas possible, après tu t'étonnes !!
Chez moi ce sont plutôt les plafonds (dernier étage oblige) qui sont régulièrement attaqués par des choses vertes et mousseuses, de la moisissure on m'a dit, donc France Inter non plus n’est pas bon pour les apparts !! j’va essayer RMC pour voir, j’vous tiens au courrant !!

Écrit par : Laurette | 15/10/2006

Pomme, tu m'as fait hurler de rire !
En tout cas bravo pour ton courage, une journée de boulot qui commence comme ça, moi je me recouche (même sur un sommier défoncé) !!

Écrit par : fyfe | 15/10/2006

Et la chaudière qui pousse des cris stridents ? Personne n'a vécu la chaudière qui s'étouffe, s'époumone, siffle puis hoquette ? ça faisait un boucan d'enfer (et je parle pas de la trouille de se retrouver en culotte sur l'armoire façon azf-bis). J'appelle le chauffagiste et... cette punaise de chaudière qui se met à ronronner... Le temps qu'il arrive dans l'ascenseur, elle se remet à pousser des cris d'étranglée !! Le type revient : ma chaudière coite !! Je l'aurais dévissée et balancée par le balcon cette saleté !

Écrit par : regardeuse | 15/10/2006

Pomme, ne t'inquiète pas!!
Je suis plutot du style ado prepubere, et à mon age c'est grave!!! Et mon plumard m'a laché aussi!!
Mon lit m'a fait cette petite blague très sympathique. A deux reprises, j'ai commencé la nuit sur le sommier et fini sur le plancher...
C'est assez desagreable!!!
La première fois je l'ai changé et la seconde je l'ai pour ainsi dire rafistoler!
Je te laisse imaginer la scene vers les 4h du mat..
Armée d'un marteau, d'un tournevis, et n'importe quels autres machins permettant de faire tenir deux bouts de fer ensemble...
Sinon dans le genre, mes potes me soupeçonnent de cacher mon amant dans la chaudière, car quand tu veux de l'eau chaude, elle émet un ronflement assimilable à celui d'un vieux monsieur.
Et j'ai eu aussi un plancher flottant, à prendre au premier sens du terme, le plancher flottait sur les eaux de la salle de bain...
On pourrait faire un concours des loose menageres!

Écrit par : lilisarah | 15/10/2006

j'adore des trolls ... mais je ne connais pas encore des trolls du plancher ....

Écrit par : Lost in France | 15/10/2006

Oh là là, tes (mes)aventures me rappelent la fois où un BZ s'est dessoudé pendant le nuit, avec moi dedans ! Tu as raison, c'est mauvais pour l'ego, et pour le coeur (en pleine nuit, j'ai cru avoir une attaque...) !

Bon courage !

PS : tous les immeubles modernes ne sont pas mal insonorisés, chez moi on n'entend rien ou presque, même si mon ancienne voisine m'accusait d'être bruyante (moi ?).

PS2 : moi aussi j'écoute parfois Nostalgie, et j'assume !

Écrit par : Alinéa | 15/10/2006

@paulette : enchantée ;-) Le dimanche a été bon malgré tout, merci ! Quant aux punks de voisins... je compatis ;-)

@Odile : j'aime beaucoup "ébaubi", je trouve ça délicieusement désuet ! C'est vrai que parfois on se demande si les objets n'ont pas une vie propre !

@sophie L.L : fascinant, ce frigo qui miaule !!! Le mien fait du bruit, mais pas de sons animaliers, je suis un peu jalouse ;-)))

@mariaba : ta description est évocatrice des vieux appartements parisiens ! Pour une terrasse, moi aussi je supporterais pas mal de choses... hélas je n'ai même pas de balcon !

@katy : toujours des bons tuyaux hein ? ;-))) La messagerie marche bien, au fait !

@Laurette : tu crois que c'est un problème de radio ???? ;-) Ah la mousse au plafond, j'ai jamais eu, je crois que j'ai encore de la marge au niveau malheur domestique ;-)

@fyfe ; j'aime beaucoup l'idée que tu hurles de rire devant ton écran ;-))) Moi aussi je me serais bien recouchée, mais j'avais les pieds plus hauts que la tête, c'était pas très confort ;-)

@regardeuse : ça c'est une entrée en fanfare !!! Dis-moi tu m'as l'air super remontée contre ta chaudière ;-) Moi ça me fait pareil avec les ordinateurs : ils se remettent à fonctionner normalement dès qu'un informaticien pointe le bout de son nez, et recommencent à déconner dès qu'il a tourné le dos : ça me rend DINGUE !!!

@lilisarah : ravie de te voir ici ;-) Ah oui je trouve que tu es très bien placée dans le concours des looses ménagères, que d'aventures ! Attention à ne pas te blesser quand même ;-)

@Lost in France : c'est une variété extrêmement virulente ;-)

@Alinéa : coincée dans un BZ, pas mal non plus ;-) Rassure-toi, le plus bruyant, c'est toujours l'autre ! Et merci pour le soutien radiophonique !

Écrit par : pomme | 15/10/2006

Pomme … je confirme, nous menons une existence parallèle … j’ai de gros soucis d’intendance aussi pour le moment …
A propos des voisins, je compatis … j’ai vécu 25 ans dans un logement social … le voisin qui fait pipi ou autre chose à 5h du mat j’ai connu …
En ce qui concerne ta peur de trouver Jack sous ton lit … je crois que pour lui, à présent, il n'y a plus à s'inquiéter ! LOL

Écrit par : Stéphanie | 16/10/2006

Pomme, si je ne vis pas dans un gourbis c'est juste parce que l'Homme m'a prise en main. Les objets me détestent et je leur rends bien. Ton texte m'a fait pouffer toute seule, une fois de plus super bien écrit, sur un rythme incroyable ! Pour ta voisine et le chien tout de même toutes mes condoléances. Pas moyen de balancer ton sommier sur le clébard ?

Écrit par : caro | 16/10/2006

Et pour Nostalgie (je n'avais même pas relevé tellement ça me paraît évident...), je suis avec toi! la preuve, je me suis réveillée ce matin avec "filho maravilha" dans la tête, et comme on n'entend ça nulle part, ça ne peut qu'être un coup de Nostagie!
Moi j'assume à fond. Et chnater à tue-tête, y a rien de tel pour faire peur aux meubles récalcitrants!

Écrit par : mariaba | 16/10/2006

Ben quoi, c'est très bien nostalgie.
Chez moi, c'est France Infos le matin, c'est tellement déprimant que ça me pousse à m'enfuir directement sous la douche.

Je touche du bois, pour l'instant notre appartement n'est hanté que par le roi du bordel, j'ai nommé Rufin, à qui il manque indéniablement le gène du rangement.

Écrit par : Anne Cé | 16/10/2006

Au moins, ton appart donne l'impression de "vivre" avec son "parquet" qui frémit, le lavabo qui s'éclate, le radiateur qui prend froid (et toi avec ;-D)!!!

Écrit par : Esther | 16/10/2006

Tombée hier soir par hasard dans la bio de Romain Gary sur ce passage qui m'a fait penser à toi:

"(...) Un matin vers la fin de la guerre, alors qu'ils étaient en train de prendre leur petit déjeuner (Romain Gary et son extraordinaire 1ere femme, Lesley), il y eut un terrible bombardement sur Londres.
Ils entendirent un énorme bruit d'explosion: la moitié du mur de leur chambre s'était effondrée; le lit était couvert de gravats; Lesley sans perdre son calme, continua à servir le thé, la confiture et beurrer les tartines(...)"

Bonne journée Lesley !

Écrit par : sophie L.L | 16/10/2006

Hm hm, je vais peut-être reconsidérer mes velléités de ouikende toulousain ;-))
Le coup des trolls du parquet m'a fait jurler de rire, comme tout le reste d'ailleurs, j'adoooore quand tu écris des trucs drôles, pomme !!

Écrit par : Hélène | 16/10/2006

Le voisin joueur de pétanque me rappelle une mésaventure : j'ai habité il y a quelques années avec un amie un appartement à Paris au 1er étage, au dessus de la loge du concierge qui nous accusait de jouer à la pétanque à n'importe qu'elle heure du jour ou de la nuit, ce qui était parfaitement faux bien sûr (j'adore jouer à la pétanque, mais dehors, et au soleil!), les bruits étant dû à la décrépitude du parquet... Nous avons eu droit à toutes sortes de mesure de rétorsion (pensez, deux filles seules, trop facile!!) de la descente de police à la sonnette coincée à 6 H du matin, en passant par les lettres au bailleur demandant notre expulsion, (fausses) attestations des voisins à l'appui... tout ça s'étant miraculeusement arrêté le jour où j'ai déménagé, et où ma copine est restée, mais cette fois avec son copain, un balèze de 1m80 qui a vite fait de calmer le concierge.Ca s'appelle la force tranquille. Dans le genre mésaventure domestique, j'ai pris sur la tête en pleine nuit un immense cadre (heureusement en plastique) qui s'est décroché du mur. Je crois que si j'avais été un tant soit peu cardiaque, je ne serais plus là pour raconter... Depuis, je n'accroche plus rien au dessus de mon lit. Enfin cet été, le courant a sauté chez moi juste après notre départ. En rentrant 3 semaines après, l'odeur (due à la décomposition des aliments dans le congélateur) était insoutenable. Près de 3 mois après, elle perdure toujours, notamment sur les joints en plastique du lave linge et du lave vaisselle : c'est une horreur. Je ne crois pas que les objets ient une âme. Par contre, ils ont une vie, et donc une mort, toujours mal venue, toujours pénible !

Écrit par : Pal | 16/10/2006

Rhô Pal, quelle horreur !

Hélène, tss, mauvaise excuse !! Si le plancher qui craque de Pomme te fait peur, le carrelage froid* de Fanny, la moquette rose*de Jennifer ou mon lino imitation parquet* se feront une joie de recevoir tes pas !

* toute ressemblance avec des revêtements de sol existant ou ayant existé ne serait que pure coïncidence. je n'ai pas chez moi de lino imitation parquet mais un véritable plancher et je ne souhaite à personne d'être l'heureux propriétaire d'une moquette rose.

Écrit par : Anne Cé | 16/10/2006

@Stéphanie : en effet Jack doit ressembler à un pancake à l'heure qu'il est ;-) Le pipi sonore du voisin du dessus est un grand classique, je confirme !!!

@caro : mais quelle excellente idée, je n'y avais pas du tout pensé !!! Non en fait il me fait de la peine ce pauvre chien, c'est pas fait pour être enfermé les animaux... merci de tes compliments ;-)

@mariaba : ah je n'avais jamais pensé à cette technique... cela dit chanter Radio Nostalgie à tue-tête ça doit pas faire peur qu'aux meubles ;-)))

@Anne-Cé : mais oui c'est très bien, ça met de bonne humeur au moins ! Ote-moi d'un doute : Rufin est un homme ? Aïe aïe aïe, c'est bien ce que je pensais... condoléances ;-)))

@Esther : vu comme ça mon appart fait preuve d'une grande vitalité en effet !!!

@sophie L.L : je suis morte de rire !!! C'est vrai que je finis par être presque aussi flegmatique qu'elle ! Bonne journée à toi ;-)

@Hélène : j'étais sûre que tu allais y réfléchir ;-)))) Moi aussi j'aime bien écrire des trucs drôles, je pouvais pas laisser passer l'occasion !

@Pal : mais tu es encore plus maudite que moi ma parole, c'est affreux !!! Perso j'appelle jamais les flics, je déteste faire ça (du reste ils se dérangent une fois sur dix), je préfère me dire que ce sont les désagréments de la vie en société... et évidemment un balèze d'1m80 est sûrement beaucoup plus efficace ;-)

@Anne-Cé : t'inquiète, Hélène viendra quand même, elle ne nous échappera pas ;-) Jennifer n'a pas de moquette en effet, mais par contre elle a des tas de trucs roses, tu n'étais pas si loin du compte !

Écrit par : pomme | 16/10/2006

t'inquiètes j'ai connu ça !

j'ai un très beau lit le truc massif mais classe offert par ma mère un soir je vais me coucher et vlan boum le cul par terre enfin limite coincée dans le tour de lit (bah moi aussi j'ai un poids legerement au dessus de la norme qui m'interdit actuellement le mannuequinat... ou alors de détail.. parait que j'ai de très beaux yeux ;o)

Une latte avait cedée et c'est mon père qui a réparé mais bon ça fout les boules quand même!

Écrit par : claire | 16/10/2006

Je crois que je te bats !!
Dans mon premier studio, le voisin était fan de techno qu'il écoutait à 5 heures du matin en rentrant de boîte..Moi j'étais un peu étudiante suivant un double curus, j'ai cru mourir!
Deuxième appart : un duplex flambant neuf où des abrutis on fixé une chaudière sur un meur en placo plâtre. le conduit d'évacuation du gaz est tombé à terre, la chaudière n'a pas basulé sur sécurité...J'ai failli mourir ...heureusement que je n'étais pas en train de dormir...si celà avait été le cas..je serai MORTE!
Troisième appart : appart tout mignon refait à neuf, proprio radin qui refuse de refaire pour le moment les parties communes!! La semaine dernière tempête, la verrière est tombée à la verticale..bloquant la porte de mon pallier. J'ai adoré téléphoné à big bossette pour lui dire "euh, je ne peux pas venir ....la porte du palier est obstrué par la verrière"...
:-) je suis maudite, je crois !

Écrit par : marie caroline | 16/10/2006

commentaire pourri plein de fautes !!

Écrit par : marie caroline | 16/10/2006

Chouette, de la moquette rose ! Je viens tout de sute ! ;-))

Écrit par : Hélène | 16/10/2006

ma pauvre je compatis à tes malheurs domestiques. Je comprends mieux tes problèmes de dos si tu dormais sur une literie de l'age de Mathusalem, ça ne devait pas arranger les choses.
Moi je passe pas mal de temps chez moi et j'adore la tranquilité, pas question d'habiter en pleine ville ou dans un quartier animé, et un voisin trop bruyant peut me gacher la vie au sens propre. J'ai vécu dans un appart tellement humide que mes meubles faisaient des cloques et mes vetements pourrissaient, et j'avais un dealer comme voisin, avec diverses visites nocturnes. Autant te dire que j'ai fait mes valises le + vite possible, même si j'ai du engager d'autres frais, loyer + cher, frais d'agence... En fait je mets pas mal d'argent dans mon loyer, par force en habitant la ville de province la + chère, mais par choix aussi, pour ne pas entendre le bruit des voitures, voir de la verdure, et a priori un voisinage tranquille ( ouf j'ai pas à ma plaindre pour le moment, personnes agées, couples actifs sans enfants)

Écrit par : maryline | 16/10/2006

@claire : tu es ma jumelle d'accident de sommier !!! ;-)

@marie caroline : ah mais c'est énorme !!! Mais enfin, c'est affreux, tu aurais carrément pu y laisser ta peau, j'en reviens pas ! A côté mon lit c'est de la gnognotte ;-)

@Hélène : ah ah, on fait moins sa bégueule ! ;-)))

@maryline : je ne doute pas que la tranquillité se paye... et Nice n'est pas précisément réputée pour être une ville bon marché ! Tu as raison pour le dos, à mon avis l'état du sommier n'y était pas étranger !

Écrit par : pomme | 16/10/2006

Moi ce que je retiens de tout ça c'est que tu as une place de parking, tu ne te rends pas compte de la chance que tu as ;-)

Écrit par : Catherine | 17/10/2006

Je n'imaginais pas que tu vivais un tel enfer! Je vois déjà la une des journaux :"une femme violemment attaquée au visage par sa bouilloire électrique agonise dans sa baignoire après avoir subi les derniers outrages de la part de son grille-pain". C'est sordide.
Ne te laisse pas faire, objets inanimés méfiez-vous si vous avez une âme car Pomme va se rebeller.
Bises

Écrit par : jean-christophe | 17/10/2006

Tss tss tss... ca manque de feng shui tout ça, voilà tout... ;-)

(mais en tout cas, j'ai bien ri !!!)
:-)))

Écrit par : Katia | 18/10/2006

Alors là je me demande si chez moi le sol n'est pas rose en quelque sorte... la classe!

Sinon Hélène je confirme que je suis en possession d'une foultitude d'objets roses (quasiment fluo de préférence, ou YSL pour toi ;-)): rideaux, abat-jour, draps, serviettes et moults habits évidemment ! J'ai même failli repeindre mes meubles il n'y a pas longtemps. Bon, ça y est, décidée ?

Pomme tu as oublié de préciser le prénom du chien, je suis déçue ;-)

Écrit par : Jen | 18/10/2006

@Catherine : oh que si, je mesure ma chance !!! Et je plains de tout coeur celles et ceux qui sont condamnés à errer de longues heures à la recherche d'une place, pour l'avoir connu !

@jean-christophe : sordide, c'est le mot !!! Tu me connais bien, tu sais que je ne me laisserai pas faire longtemps par ce saloperies d'objets ;-))) Bises pareil.

@Katia : ah ben tant mieux ! Alors c'est clair que c'est pas très feng shui, d'ailleurs j'y connais rien du tout en feng shui, je ne peux pas croire que ça vient de là quand même ? ;-)))

@Jen : en effet cette pauvre bête aurait quand même mérité qu'on cite son nom ;-)))
Alors le sol rose, ta douleur t'égare non ? Mais pour le reste je confirme vigoureusement ;-) Notamment pour le rose Saint-Laurent. Hélèneeeeee ???

Écrit par : pomme | 18/10/2006

Dis donc.. je me demandais.. QUI a monté les pieds du sommier sur celui ci?
Ca ne serait pas TOI des fois?..
En grande bricoleuse que j'ai dû devenir (bon gré mal gré et non par vocation) j'ai appris que les pieds du sommier ne naissaient pas attachés, mais plutôt qu'il fallait les y monter, les y fixer.. solidement.
(Ceci est un commentaire sponsorisé par LeRoyMerlin)

Ou alors c'est un troll qui les a dévissé?!

Question subsidiaire: crois-tu qu'il soit possible qu'en te fréquentant, on puisse attirer le mauvais oeil dans notre appartement? ;p

Écrit par : CherryOnTheCake | 19/10/2006

@Cherry : non là c'était un sommier avec des pieds incorporés, la classe ;-) Cela dit un esprit malin a peut-être tenté de les désolidariser du reste !
Mmmh oui, peut-être que la scoumoune de l'appart est contagieuse... je te sens inquiète là non ? ;-)))

Écrit par : pomme | 19/10/2006

Un sol "rose en quelque sorte" Jen ?? Ahhh, je crains le pire ;-))) Mais vous allez finir par réussir à m'attirer chez vous, bande de toulousaines ;-))

Écrit par : Hélène | 19/10/2006

euh... ben, je me demande juste où je peux trouver des anti-scoumounes...
au cas où..
.. j'en mettrai dans des endroits stratégiques (dans le lit du studio de barbie par exemple) :p

Et au passage, Hélène, Toulouse est une excellente idée de week end, paraît qu'en plus y a une bloggeuse totalement géniale qui y vit.. et elle aurait une soeur tout aussi géniale et qui, de façon surprenante sécrète parfois des miettes..
bon, moi je vais y aller avant de me faire taper et de perdre mes dernières invit' pour crêcher là bas! ;p

Pomme, si t'estime que la fin de ce message n'est pas publiable, je t'autorise à le jeter sur la voie publique!

Écrit par : CherryOnTheCake | 20/10/2006

@Hélène : t'as vu comme on est persuasives ? ;-)))

@Cherry : oh que non, je laisse, j'attends l'éventuelle réaction de l'intéressée ;-)

Écrit par : pomme | 21/10/2006

Les commentaires sont fermés.