Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2006

Les médecins, ces chers abrutis

Cette semaine, je suis en vacances.

Habituellement soumise à des horaires de bureau immuables, j'en ai donc profité pour prendre rendez-vous chez le dentiste, ce matin à 9h30, et chez l'ophtalmo, à 11h40. Bilan de la matinée : une heure d'attente chez le fou de la roulette, pour m'attendre bien sûr dire qu'il fallait revenir quatre fois (à l'écouter j'ai quasiment eu peur que ma bouche tombe en morceaux dans l'heure, alors qu'en réalité j'ai une dentition de star), et 45 minutes chez le tortionnaire de la pupille qui m'a fait une thèse sur l'incompétence, la bêtise et l'arbitraire douste-blaziens (à laquelle je n'ai pu m'empêcher de souscrire, en ajoutant une remarque perfide sur ses cheveux. Ici, à Toulouse, on l'appelle Jamais sans ma mèche).

Alors moi je dis : POURQUOI ? Why, warum, porque ? Par quel mystère insondable les médecins sont-ils sempiternellement en retard sur leurs rendez-vous ???? Première hypothèse : ce sont en fait les clients (ah non pardon, les patients. Parfois on ne sait plus très bien) qui sont en retard, et qui décalent donc tout. Si on prend la peine d'y réfléchir, ça voudrait dire que TOUS les patients ayant rendez-vous à la première heure sont TOUJOURS en retard. Pas de bol quand même ! C'est toujours le premier à passer qui est un retardataire congénital ! Avouez que ça défie toutes les lois du hasard !

Admettons. Mais prenons quand même la peine d'examiner une autre possibilité. Ne serait-ce pas plutôt les médecins qui sont toujours en retard ? C'est vrai quoi, une Jaguar c'est super dur à garer, et puis tous ces abrutis d'étudiants qui bloquent les routes (entendu ce matin, vous vous en doutez), et puis tous ces travaux juste au mauvais moment, et puis, et puis... Et puis moâ Madame, j'ai fait dix ans d'études, alors je ne vais quand même pas risquer de caramboler ma Ferrari flambant neuve pour être ponctuel envers des bénéficiaires de la CMU, merde ! Vous voudriez pas que je les guérisse en plus ???

Que je sache, ils sont médecins parce qu'ils l'ont voulu, non ? Parce que si jamais on les oblige à se taper tous ces cours d'anatomie, ces dissections de cadavres et ces gardes de nuit, il faut appeler d'urgence Amnesty International ! La vérité, c'est qu'ils ont désiré ce métier. Normalement, c'est une vocation. D'accord, c'est difficile comme études, d'accord ils ont droit à une certaiane reconnaissance. Mais les gens qui souffrent aussi. Ils n'ont pas à subir des heures d'attente dans une salle (d'attente, donc) mal chauffée, à se farcir des Paris Match vieux de trois ans. Ils n'ont pas à être traités comme des numéros. Ils n'ont pas à se faire expédier en cinq minutes, sous prétexte que leur pathologie est bénigne, avec en prime un sourire goguenard du médecin voulant clairement dire : « Pendant ce temps, il y en a qui ont le cancer ». Ils n'ont pas à sortir du cabinet en ayant entendu une longue et véhémente diatribe contre les étudiants, les grévistes, les chômeurs, les rmistes ou les clandestins (au cas où on voudrait être bien sûrs que les médecins sont de droite ?). On n'est pas au café du commerce. On est chez le médecin. Moi, j'ai pas fait médecine (il aurait VRAIMENT fallu m'obliger), mais je trouve que tout ça, c'est à des antipodes de ce que devrait être la médecine.

Et encore, je passe sur les tarifs prohibitifs pratiqués par certains, qui ne sont bien sûr justifiés par rien. Il faudrait que j'essaie de trouver d'autres professions qui connaissent de « revalorisations d'honoraires », comme ils disent, aussi régulières et aussi fréquentes.... La faute au système, sûrement, ça aussi....

D'accord, ils sont pas tous comme ça, les médecins. Il y en a des formidables, qui ne pensent pas qu'à crier « au suivant ! », ou à leur plan-épargne retraite. Des qui veulent vraiment soigner leur prochain, et qui la ramènent pas toutes les cinq minutes avec leurs dix ans d'études. Des qui savent que le respect, ça ne coûte pas grand-chose, même si c'est pas remboursé par la Sécu....

Sur ce, je vous laisse ; j'ai quand même réussi à soutirer une ordonnance à mon ophtalmo, entre deux blagues super funny, et je m'en vais donc choisir des lunettes de sécretaire lubrique, copyright Dave ! 

Commentaires

y a pire que tout ça : les gynécos...

Écrit par : khâgneuse | 11/04/2006

et puis merci pour ton comm ! et surtout ne te tais pas !

Écrit par : khâgneuse | 11/04/2006

Aucun risque !!! me taire c'est pas mon genre....
Quand j'aurai le courage (la capacité ?) de créer une liste de liens tu y figureras... j'aime beaucoup ton style !

Écrit par : pomme | 11/04/2006

Tu as une vraiment une dent contre les médecins, je te comprends moi j'ai passé l'été à voir s'approcher la seringue tenue par les mains élégamment gantées de dentistes car j'avais déclaré tout de go que j'en avais assez "d'avoir mal", je reconnais qu'ils ont bien co-opéré. Allez courage, tout passe…

Écrit par : La Fanchon | 12/04/2006

Les commentaires sont fermés.