Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2006

Moi, ma vie, ma graisse

Il y a des moments comme ça, c'est MAINTENANT, il faut maigrir. C'est là que j'en suis.

On entend souvent : « Chacun sa croix » ; c'est bizarre mais moi j'ai carrément l'impression d'en avoir plusieurs... bref, la plus lourde à porter (...) reste quand même la fatalité de prendre cinq kilos dès que je mange deux bananes. C'est une lutte sans fin... une lutte contre soi-même, contre la choucroute et les tartelettes à la framboise... une lutte sûrement aussi contre son psychisme ; toutes les explications psychanalytiques peuvent y passer ; moi j'en reste à la nécessité de prendre de la place... ou peut-être une autre place que celle qu'on vous a donnée dès votre naissance...

En tout cas, je peux invoquer l'esprit de Sigmund autant que je veux, le résultat c'est que j'ai cinq kilos à perdre. Oh c'est pas la première fois, loin de là, j'en ai déjà eu vingt à perdre, et d'ailleurs je les ai perdus (notez la notion récurrente de perte... oui pardon j'ai dit que j'arrêtais de me prendre pour Freud). Là ça va, c'est bénin, on me voit encore les yeux, mais bon, si je ne fais rien, tous mes petits habits d'été vont retourner à la poussière... et ça pas question, j'ai pas d'argent à consacrer à l'achat d'une nouvelle garde-robe, et trop d'amour propre pour me résoudre à cette conclusion honteuse.

Donc voilà. Je suis au régime.... AU SECOURS !!!!!! Ne me laissez pas crever au milieu de blancs de poulet à la vapeur, de courgettes à l'eau et de yaourts 0% !!!! Rendez-moi mes pizzas et mes crèmes caramel !!!! Et mes samedis soirs à 3 grammes ! Parce que c'est ça aussi le régime, fini la gnôle !!!! Trop dur non ?

Eh oui pas super drôle... cela dit s'apercevoir soudain que la taille 42 coince aux entournures (et ailleurs), c'est pas top fun non plus... à la fin de ma dernière période de supplice alimentaire, après avoir perdu 20 kilos donc (je m'en goberge, je m'en gargarise, oserai-je dire je m'en nourris), je me suis dit que là c'était la dernière fois, que maintenant il fallait simplement arrêter de grossir... FACILE A DIRE !!!! L'hiver a été fatal, et ces putains de 5 kilos sont bel et bien là (et là aussi, ah tiens par là aussi, j'avais pas vu). J'essaie de rester zen, j'attends le déclic... ça y est il est arrivé, donc j'entame ma dégringolade pondérale... qui signifie aussi, hélas, une mort temporaire de toute vie sociale. Je me concentre sur mon but, je pense à ce petit pantalon en lin, qui l'été dernier avait déjà tendance à être un tantinet étriqué... je pense aux nourritures spirituelles, au bien-être qu'on ressent au début de tout régime (scientifiquement prouvé, je me souviens plus très bien, une histoire d'adrénaline, ou d'endorphine, mais pas de morphine en tout cas !), au bonheur intense qui va m'envahir lorsque ma balance affichera les chiffres habituels (10 kilos de plus que la « normale », poids perpétuel). Quand j'ai fini de penser à toutes ces fadaises, je me dis que pour tenir le coup, je pourrai toujours fumer un peu plus, ce qui risque d'être assez difficile à réaliser finalement... il y a aussi des phases d'auto-flagellation : maigrir c'est une préoccupation de sale petite occidentale qui étouffe sous des tonnes de bouffe pendant que les enfants africains crient famine... j'en ai rien à foutre de ces radasses en couv' des magazines, plutôt crever que d'être comme elles... (aucun risque de toute façon !)... ma masse adipeuse est uniformément répartie, c'est ça qui compte... (peut-être qu'en fin de compte c'est ça le problème... non ?)... les gens qui m'aiment, ils m'aiment comme je suis (parce qu'ils m'ont jamais vue toute nue ?)... j't'en passe et des pas mûres ; tout ça pour en revenir à l'atroce réalité : J'AI 5 KILOS A PERDRE BORDEL !!!

Je n'ai vraiment pas le sentiment de vouloir me conformer à un modèle, d'avoir besoin de me rapprocher d'un idéal... mais ces 5 kilos, ils m'embêtent, parce qu'à cause d'eux, je m'aime moins... et ça, c'est bien pire que de réaliser qu'on ne fera jamais du 36....

Commentaires

Mais c'est terrible de ne rien trouver à dire dans ces cas là ! Pourtant j'aimerai pondre deux mots de soutien, trois phrases pour épauler, quatre alinéas de secours, cinq ... mais non ... rien ! pas même une invite à l'oubli dans des vapeurs alcoolisées puisque Pomme s'y ferme aussi ...
Et toutes ces privations pour 5 malheureux kilos qui gènent un 42 à tomber gracieusement sur des hanches ! .... non ce n'est pas ça ! Inversersons le propos pour y voir : "toutes ces privations pour un malheureux 42 qui peine à exceller de 5 petits kilos d'allonge !" ; dit et entendu de cette manière c'est le kilo qui est petit et la tenue à plaindre !
L'ordre des mots et des choses retrouvé, j'espère qu'il te sera plus simple à supporter de légères et passagères abstinences pour te plaire à nouveau ... ça sera ma conclusion.

Écrit par : zulunation | 30/03/2006

Gentil, gentil, gentil !!!!
Jusque-là, tout va bien. Le fromage blanc Sveltesse et les artichauts à la vapeur sont mes amis ! Mais... le week-end arrive, et j'entends déjà l'appel du gin tonic... je vais acheter des boules Quiès....
Sus mes preux, mort aux bourrelets !!!!

Écrit par : pomme | 30/03/2006

Oh bah tiens, j'ai fait un truc du genre cet hiver et ça a pas mal marché. Pour tenir le coup moralement, ce qui m'a aidé : les pommes, un carré de chocolat noir le soir, du Pepsi Light. Et beaucoup beaucoup d'eau. Et puis faut surtout se trouver un groupe de copines qui font comme toi, le soutien ça change tout, tout, tout ! T'as été faire un tour pour te trouver un ch'ti forum de copines au régime ?

Écrit par : Manivelle | 31/03/2006

Merci des conseils Manivelle ! En effet ça marche les pommes, le chocolat noir et le soda light. Et l'eau, plein ! Là le week-end est fini, donc les tentations sont suspendues jusqu'à la semaine prochaine.... OUF !!!!

Écrit par : pomme | 02/04/2006

Pomme trés chére
On en est tous (tes) là au sortir de l'hiver ... Moi je flippe déjà à l'idée du maillot de bain alors ...
COURAGE !!!

Je ne peux que soutenir celles et ceux qui ont le courage de faire ce que n'arrive plus à faire ...
Fat Fairy

Écrit par : La Fée | 03/04/2006

Maillot de bain... kessecé ? J'ai oublié...

Merci du soutien, et bienvenue chez moi à toi aussi la Fée !

Écrit par : pomme | 03/04/2006

Les commentaires sont fermés.