Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2006

Chassez le naturel

Comme tous les samedis soirs à la même heure, je suis prête à sortir ; comme à chaque fois je suis habillée, maquillée, parfumée, pomponnée à mort ; comme d'habitude je me demande : à quoi bon... qu'est-ce qui me pousse à continuer à me farder de la sorte... moi qui aime tellement être moi-même....

En écrivant ça, je réalise qu'il me serait impossible de sortir sans tous ces masques, j'aurais trop peur que les gens me jettent des pierres ! Quel est donc le mécanisme qui nous pousse à penser que les autres n'aiment pas notre nature profonde... pourquoi en suis-je arrivée à penser que mon visage, débarrassé de tous les fluides, toutes les poudres, tous les fards, ne peut être regardé avec bienveillance ?

Pour le savoir, il faudrait que je m'autorise à faire autrement.... 

Commentaires

... moi qui ne te connais que sans fard, toute pompommée sans doute mais pas un soupçon pomponnée, je sais que tu es une des plus belles du verger ; alors peut être est-ce simplement le nocturne du samedi ou du vendredi soir, qui ne traite pas comme il devrait les belles ressources, exigeant d'elles qu'elles revêtent des falbalas chamarrés qui en soustraient la naturelle beauté .... peut être est-ce dans la nature de la nuit de moins se prêter à s'offrir qu'à se négocier ...

Écrit par : zulunation | 12/03/2006

aujourd'hui tous les fards sont remisés... heureusement car à te lire, ils auraient coulé avec mes larmes....

Écrit par : pomme | 12/03/2006

Les commentaires sont fermés.