Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2006

Y'a des jours....

... comme ça, où dès qu'on ouvre un oeil on sait immédiatement qu'on ne devrait pas ouvrir l'autre....

Déjà, il est 7h45 alors que d'habitude il est 7h... que s'est-il passé ??? Eh ben c'est tout simple, on s'est lamentablement rendormi après la première sonnerie... mais en soi c'est déjà révoltant : cette saloperie de radio-réveil est censé resonner toutes les 9 minutes que je sache ! Alors ? Le syndicat des radio-réveils a lancé une grève générale ? Vous avez été subitement frappé de surdité totale après la première sonnerie ? Votre meilleur ennemi, planqué sous votre lit depuis la veille, a arrêté le foutu appareil en douce ? En bien désolée de vous décevoir, mais ça restera un mystère insondable.... en attendant, il est 7h45 et vous êtes censé arriver au bureau dans 45 minutes...

A la seconde où vous réalisez ce triste état de fait, une sorte de décharge électrique surpuissante parcourt votre pauvre corps : DEBOUUUUUUUUUT JE VAIS ETRE EN RETAAAAAAARD !!!!! La torture ne fait que commencer : non seulement une pression à peine supportable s'installe dès le réveil, mais en plus votre début de journée est foutu... non, vous n'aurez pas le temps d'écouter pendant quelques secondes le pépiement d'un oiseau en ouvrant la fenêtre ; non vous ne pourrez pas vous brosser les dents tranquillement, en vous contemplant dans le miroir, et en vous demandant si votre coupe de cheveux, à mi-chemin entre Vol au-dessus d'un nid de coucou et un défilé de John Galliano, pourrait éventuellement plaire à votre avenant(e) voisin(e) de bureau ; non, vous ne pourrez pas tirer langoureusement sur votre première clope en essayant de comprendre pourquoi William Leymergie présente toujours Télématin depuis toutes ces années... non, au lieu de ça, vous laisserez toutes les fenêtres fermées, vous vous brosserez les dents sous la douche, vous sauterez le petit déj, sous peine de frôler la mort de faim à 11 heures, vous vous habillerez avec ce qui vous tombe sous la main (à condition que ça ne laisse dépasser que la tête et les mains quand même) et vous fumerez votre première cigarette dans les embouteillages du matin, tendu comme une arbalète, en pestant contre tous ces empaffés qui devraient déjà être au bureau à l'heure qu'il est ! Et là, le pompon : lorsque vous arrivez enfin, bouffi, écarlate, écumant de rage, le bras gauche douloureux annonciateur d'une proche crise cardiaque.... un de vos collègues vous regarde tout sourire et vous dit : « Tiens ! Tu es déjà là? »

A ce stade, c'est très clair, c'est donc une journée de merde qui commence. Autant s'y faire tout de suite, toutes les heures qui vont suivre ne seront qu'une longue et triste succesion de brimades, de déceptions et de pannes informatiques en tout genre. Pour couronner le tout, votre chef est d'une humeur qui ne peut même plus être qualifiée, votre mère vous appelle pour vous dire que la date limite de déclaration de revenus c'était hier (10 % de 500 €, combien ça fait déjà ? Eh oui la journée de merde type inhibe les facultés intellectuelles de base) et il y a de la cervelle et des choux de Bruxelles en plat du jour au bistrot d'en bas. Que vous êtes obligé d'engloutir péniblement, puisque vous n'avez pas eu le temps de manger ce matin, il manquerait plus que la crise d'hypoglycémie.

Que faire ? A mon avis pas grand-chose... éventuellement imaginer, pour s'y préparer psychologiquement, les pires horreurs qui pourraient vous arriver d'ici la fin tant attendue de ce jour maudit... voyons : recevoir une convocation pour être juré d'assises... rentrer dans votre appartement pillé du sol au plafond car dans la précipitation, vous avez oublié de fermer à clé... que George Bush soit réélu à la présidence des Etats-Unis (ah non pardon ça c'est vraiment arrivé)... bref des tas de malheurs et catastrophes divers et variés sont encore possibles ! Le mieux c'est encore d'aller directement au pieu, comme ça au moins vous vous réveillerez à l'heure demain matin... et puis ce soir, à l'image de la journée toute entière, il y avait Delarue à la télé.... PAS DE REGRETS !!!!

Commentaires

slt je veux des lien

Écrit par : akondieng | 05/03/2006

Les commentaires sont fermés.