Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2006

Sainte Routine, priez pour nous

Est-ce le temps qui passe ? Est-ce le fait de vivre seule ? Est-ce la folie pure et simple qui doucement gagne du terrain et s'installe ? Quoiqu'il en soit je me sens de plus en plus dépendante de mes habitudes, mes manies, ma façon de vivre. Je me déteste, mais c'est ainsi : si, après avoir passé l'après-midi dehors, je ne repasse pas chez moi pour fermer les volets avant de repartir pour la soirée, je psychote pendant des heures. Sans compter que comme je n'aurais pas non plus allumé le chauffage, en rentrant je risque une mort atroce par hypothermie fulgurante ; et pour couronner le tout, le lendemain j'arrive en retard au bureau puisque la veille je n'ai pas eu le temps de tout bien préparer les vêtements que j'ai envie de porter. Sur le moment, je ne fais pas attention à ce genre de réflexes débiles ; mais en y repensant, je me trouve folle… alors je lutte, j'essaie de me raisonner. Un truc quasi infaillible, c'est de regarder une émission de Delarue sur les gens affligés d'un TOC : là, tu as tellement peur de devenir comme eux que tu te calmes pendant au moins quelques jours, parce que la camisole ça fait pas vraiment envie quand même ! Ou alors il y a la thérapie préventive : tu te forces à ne pas respecter tes habitudes ou tes petites manies, pendant une journée par exemple (moi mon record doit avoisiner le quart d'heure). Allons, soyons fous, soyons désordonnés, soyons souillons ! et que le personnel s'amuse !!! Au choix :

 

  •  

  • ne pas vider les cendriers avant d'aller se coucher (au moins la poubelle ne prendra pas feu) ;
  •  

 

  •  

  • déplacer d'un micronième de millimètre les bibelots artistiquement disposés ça et là (au risque de descendre chez le quincailler dans la demi-heure, pour acheter un mètre afin de les repositionner à équidistance les uns des autres ; tant que tu y es, ramène-moi aussi un rapporteur, comme ça je les placerai tous selon l'angle formé par l'accoudoir gauche du canapé et la plus haute feuille de ma plante verte; là, vous notez les limites de la thérapie préventive, qui au lieu de guérir, aggrave tragiquement le mal) ;
  •  

 

  •  

  • partir le matin sans avoir fait le lit (si vous essayez, tenez-moi au courant des résultats, moi je n'y suis jamais arrivée) ; beaucoup plus dur : SE COUCHER dans un lit pas fait (préparez le Valium) ;
  •  

 

  •  

  • au bureau, chambouler l'ordre d'ouverture des fenêtres sur votre micro : ATTENTION, risque majeur !!!! Votre boss est derrière votre dos (on se demande bien pourquoi d'ailleurs), et là, à cause de ces saletés d'habitudes, vous ouvrez par erreur la fenêtre où vous êtes tranquillement en train de tchater avec votre sœur, à la place de la fenêtre où attend patiemment le tableau Excel sur lequel vous êtes censé bosser ;
  •  

 

  •  

  • etc etc…
  •  

 

Comme vous venez de le constater, vouloir lutter contre ses tics et ses tocs afin de ne pas sombrer dans le délire constant est une noble cause, mais non dépourvue d'innombrables dangers. C'est parfaitement logique, quand on y pense, parce qu'au fond la routine ça sert à ça : nous rassurer… alors bien sûr dès qu'on en sort, on a vraiment très peur ! reste à savoir de quoi…

Commentaires

... et je te vois à l'ouvrage, ici, déjà pleine de ces nouveaux TOC-Blog du genre : clavier à pas moins de 32cm du ventre, souris à droite orientée à -22 degrés, jambes croisées la droite au-dessus de la gauche ... puis également tu ne fumes pas lorsque tu blogues car tu ne veux pas de cet opium pour aligner les mots, mais le matériel pour l'intoxication doit quand même rituellement et soigneusement être mis à portée, à une demi-longueur de bras, en "prévention" ... et on ne blogue pas plus de 12 minutes de suite car le blogue haché est plus goûteux et plus tendre qu'une grosse pièce de blogue d'un seul morceau ....
Fort bien ; je te laisse donc à tes nouveaux troubles qui supportent merveilleusement ta savoureuse production ... et vivement la prochaine escalope à nous servir .. !

Écrit par : zulunation | 22/02/2006

Pfou, fastoche... Mais maintenant que j'y réfléchis... Depuis que j'habite dans un appartement de grande personne avec mon bisounours... Je range les trucs... J'aime pas que la vaiselle traîne dans l'évier et ... Je sais pas si je vais oser le dire... Bon si allez! "Bonjour je m'appelle naine rousse et dès fois, je fais mon lit". Si, si.

Écrit par : naine rousse | 16/11/2006

Les commentaires sont fermés.